• Une marelle sur un trottoir

    UNE MARELLE EST DESSINÉE SUR UN TROTTOIR. QUI A GARDÉ SON ÂME D'ENFANT ?

    Combien sommes-nous à avoir gardé notre âme d’enfant ? Pour se faire une petite idée, Cut, une entreprise américaine, a eu une idée aussi simple que brillante : elle a dessiné un marelle colorée sur un trottoir très fréquenté. Qui aura à cœur d’en profiter ? Qui ne s’en apercevra même pas ? Pour le savoir, jetez un œil à cette vidéo pleine de fantaisie et de bonne humeur.

    Vous allez voir, il n’y a aucun stéréotype à tirer de cette belle expérience. Que ce soit chez les cols blancs et les ouvriers, chez les hommes et les femmes, chez les jeunes ou les moins jeunes, on trouve dans toutes les catégories des gens qui ont toujours envie de s’amuser comme des gosses. La bonne nouvelle, c’est ça ! Regardez :

     

    Qui garde son âme d'enfant ne vieillit jamais. Pendant dix heures d'affilée, Cut a enregistré à leur insu les réactions de milliers de passants face à ce jeu qui les replonge dans leur passé. Une craie, du charbon de bois et un caillou... il en faut peu pour être heureux et y jouer. Avec son projet intitulé "l'expérience de la marelle", l'entreprise basée à Seattle a voulu rendre hommage à ce jeu intemporel. C'est un parcours multicolore de 1 à 9 qui attend les piétons.

    Une marelle sur un trottoir

    Au début, la vidéo de plus trois minutes s'attache à montrer que beaucoup se révèlent indifférents devant cette marelle qui croise leur chemin. Nombreux sont ceux qui passent et repassent sans faire attention. Dans leur bulle, le nez sur l'écran de leurs smartphones, des centaines de passants oublient même de regarder. Certains froncent les sourcils à la vue du jeu d'enfant. Mais d'autres s'arrêtent dans la course du quotidien pour redevenir, le temps d'un saut, enfantins.

    Une marelle sur un trottoir

    À la vue des lignes de craies, des personnes de tous les âges lâchent prise et jouent le jeu. Ce sont des hommes, des femmes, des enfants, des personnages âgées, des ouvriers ou des cols blancs. En robe, en doudoune, en costume-cravate ou en tenue de chantier, avec des sacs à mains, des sacs à dos ou des valises, tous sautillent à cloche-pied en solo, en duo, même en trio.

    Une marelle sur un trottoir

    Ils sont 129 sur 1058 à s'être laissés tenter. Il y a les experts en la matière, les anciens cracks de la marelle, les rois des cours de récré qui dansent entre les carrés comme Michael Jackson sur les "dancefloors". Puis il y a les maladroits qui hésitent, trébuchent et craquent avant la fin. Enfin, il y a les persévérants qui recommencent trois ou quatre fois le parcours jusqu'à la victoire. Qu'importent les niveaux, tous les visages montrent des sourires qui prouvent que Jean de La Fontaine avait jadis raison: "le monde est vieux, dit-on, je le crois; cependant - Il le faut amuser encore comme un enfant."

    Une marelle sur un trottoir

    “Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer.”
    – Friedrich Nietzsche

    Une marelle sur un trottoir

    « Vacances, que faire de son animal?Handicap et chats errants »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    Mardi 7 Août à 09:55

    Bonjour,

    Belle expérience !!!

    J'adorais ce jeu étant enfant et je serais capable d'y jouer encore et mes amies avec moi

    même dans la rue...

    Je crois avoir gardé un peu de mon enfance...

    merci pour ce petit moment

    bonne journée

    la bise à tous les deux

    arlette

    11
    Mardi 7 Août à 09:40

    La création du jour

    Bonjour Claude,

    encore aujourd'hui à supporter cette chaleur, demain nous devrions respirer mieux !...

    Bonne journée, toute mon amitié

    10
    Mardi 7 Août à 06:11

    Voila une idée géniale pour ne pas grandir et garder son âme d'enfant, j'ai bien rit en regardant la vidéo

    Marie

    9
    Lundi 6 Août à 19:33

                                                     Image associée

    Voilà un peu ce que je voulais expliquer en parlant du cœur d'enfant.

    C'est difficile de mettre des mots. J'espère que demain soir nous serons sur la pluie ! Bisous

    ana et Titi 

    8
    Lundi 6 Août à 19:15

    Bonsoir Claude ! Quel jeu inoubliable ! Je me soubiens d'avoir joué avec une pte pierre. Je crois que beaucoup ont un cœur d'enfant mais il est caché ... Ou on a peur de le montrer.

    Je ne sais pas expliquer ce que je veux te dire. Trop chaud.

    J'espère que vous allez bien et enfin mercredi on pourra tous respirer mieux mon ami Claude. J'ai vu ton message. Si tu m'as écrit un mail sur orange zut !

    j'ai tout envoyé dans la poubelle... sans me rendre compte. Je ne sais pas pourquoi les messages ne restent pas sur mon blog mais vont à la messagerie mail. bisous nani et Titi

                                             

    7
    Lundi 6 Août à 11:09

    bonjour claude ,

     ah oui . le bon vieux temps ! comme j'ai aimé ces moments toujours très présents dans ma mémoire  mais hélas si sur mon parcours je me trouvais face a une marelle je me sentirais bien incapable  de sautiller  jusqu'au ciel !!!   maintenant autre temps autre mœurs toute ma plus sincère amitié monette

    6
    Lundi 6 Août à 10:56

    Bojour Claude 

    Juste un petit coucou , la chaleur est intenable dans mon bureau 

    qu'est ce qu'on a pu y jouer à la marelle !!

    Bisous Hélène

    5
    Lundi 6 Août à 09:23

    La création du jour

    Bonjour Claude,

    amusante cette initiative, on voit qu'une personne sur 10 a gardé son âme d'enfant..

    Il faisait un peu moins chaud ce matin, seulement 25° mais ça grimpe doucement..

    Bonne journée, gros bisous

    4
    Lundi 6 Août à 08:04

    coucou claude 

    chaud ou pas chaud

    je faire de la marelle si j envoie une 

    Afficher l’image source

    gros bisous 

    3
    Dimanche 5 Août à 18:35

    Bonne soirée, sans jouer à la marelle, trop chaud, amicalement.

    2
    Dimanche 5 Août à 14:52

    Qui garde son âme d'enfant ne vieillit jamais. Bon dimanche et merci du partage

    Amitiés à vous deux

    Nicole

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :