• Pour que l’accès à l’eau potable ne soit plus un privilège, mais un droit, voici une invention spectaculaire en tout point remarquable. En une seule journée, ce simple conteneur est capable de produire, tenez-vous bien, 2 000 litres d’eau potable ! Comment ça marche et qui en a eu l’idée ? Réponses.

    Droit à l'eau

    Pour parvenir à un tel exploit, il a fallu que deux entreprises s’associent, en l’occurrence, Skysource et Skywater. Leur objectif initial? Remporter conjointement le concours XPrize  et dont les règles étaient aussi simples qu’ambitieuses : construire un appareil capable de produire 2 000 litres d’eau potable par jour à partir de la seule humidité de l’air, le tout pour un prix n’excédant pas les 2 centimes par litre, soit les 40 dollars par jour. Et ils ont réussi.

    Droit à l'eau

    Concrètement, leur conteneur est équipé d’un appareil qui aspire l’air chaud de l’extérieur pour le réfrigérer et, ainsi, transformer l’humidité en gouttes d’eau par effet de condensation.

    Droit à l'eau

    Ce n’est pas la première fois qu’un tel procédé est mis en œuvre mais, cette fois-ci, le système fait encore mieux car il fonctionne non pas à l’électricité (une énergie coûteuse et pas toujours disponible) mais au biogaz. Pour le faire fonctionner, il suffit donc de l’alimenter en déchets végétaux tels que de de la sciure de bois ou des feuilles morts, matières que l’on trouve en abondance.

    Et ce n’est pas tout. Comme le souligne le site WeDemaincette invention produit un engrais naturel appelé biochar qui améliore la qualité des terres agricoles et séquestre le carbone dans les sols.

    Autant de bons points et d’atouts qui ont permis à Skysource et Skywater de remporter le fameux XPrize le 22 octobre dernier. Une récompense méritée pour une invention qui apporte un début de réponse à la question cruciale de l’accès à l’eau potable dans le monde.

    Bravo.


    20 commentaires
  • Un avenir permanent est possible ! En Belgique, les enfants de Flémalle ont eu une idée : créer un potager dans chaque école pour aider les plus démunis.

    Légumes pour les plus démunis

    Permavenir crée des potagers avec les enfants dans plusieurs écoles en Belgique. À Flémalle, ce sont 15 écoles, soit 15 potagers. La majeure partie des récoltes est destinée au bar à soupe du C.P.A.S. de Flémalle, un lieu de chaleur et de convivialité pour tous les plus démunis. L’autre partie est destinée aux crèches, pour le ventre des plus petits.

    Voyez plutôt :

     

    L’initiative du projet provient des enfants des écoles de Flémalle (via les délégués communaux). La commune a contacté Permavenir, qui a pris en charge le projet en collaboration avec le C.P.A.S. de Flémalle, la Maison de la Laïcité, la Croix-Rouge, le relais santé et le plan de cohésion sociale.

    Légumes pour les plus démunis

    Légumes pour les plus démunis

    Permacole est une émission créée par Permavenir où chaque école est invitée à réfléchir autour d’un thème de transition (le commerce équitable, les énergies alternatives, les circuits courts/longs, les abeilles, le boycott, etc.).

    Légumes pour les plus démunis

     

    Légumes pour les plus démunis


    18 commentaires
  • Ils partagent leurs jolis mots avec des inconnus grâce à de longues cannes creuses.

    Un jour, dans la rue, vous croiserez peut-être une personne habillée tout en noir, armée d’un éventail, d’un parapluie et d’une grande canne creuse. Si cette personne vient vous chuchoter de la poésie à l’oreille, ne vous inquiétez surtout pas : elle fait juste ça pour changer le monde ! Lumière sur les Souffleurs, un collectif infiniment inspirant dont on aimerait tous croiser la route.

    Les souffleurs

    Depuis plus de 20 ans, une troupe se déplace dans le monde entier en chuchotant de la poésie dans le creux des oreilles. Avec de beaux textes choisis, en 17 langues, ses membres veulent changer le monde.

    Les souffleurs

    Tous les membres du collectif se ressemblent. Habillés tout en noir, chacun a son éventail, son parapluie pour cacher les larmes et une canne creuse pour souffler les mots au plus près de l'oreille.

    Les souffleurs

    Ils agissent en commando. Ils s'insinuent dans des lieux fermés comme les gares, les stations de métro, les musées ou dans des espaces ouverts comme les places ou des plages. Et là, au milieu de la foule, ils utilisent leurs cannes creuses pour susurrer des textes au creux des oreilles des passants.

    Les souffleurs

    Les souffleurs

    « Il peut y avoir des réactions jusqu’aux pleurs. C’est pour ça qu’on est accompagnés de nos parapluies. Le parapluie est un parapleur qui permet de se cacher s’il y a des bouleversements un peu trop forts qu’on n’a pas envie de montrer à tout le monde. »

    Les souffleurs

    Pour apprendre toujours de nouveaux textes, ils pratiquent ce qu'ils appellent "la mise au trésor". Des textes sont lus à haute voix. L'attribution de ceux-ci se fait ensuite entre les comédiens dans un combat souvent acharné.

    Les souffleurs

    Pour connaitre la suite retrouvez Julia Loyer l'une des quarante souffleuses et Olivier Comte le fondateur des Souffleurs au micro d'Emmanuel Moreau. 

    Les souffleurs

    Les souffleurs

    Les souffleurs

    Les souffleurs

    Une initiative pleine de fantaisie et d’humanité.

    Les souffleurs


    19 commentaires
  • La présence d’un animal de compagnie, ça peut vous changer une vie. Alors pourquoi en priver les personnes âgées ? À Cambrai, dans le nord, pour que les chiens du refuge puissent retrouver un foyer tout en offrant du réconfort aux aînés, on a trouvé une idée géniale.

    Prêt d'un animal de compagnie

    Désormais, les personnes âgées qui le souhaitent peuvent choisir un chien abandonné au sein du refuge pour l’accueillir chez elles tout le temps qu’elles le pourront. Un concept gagnant-gagnant qui pourrait inspirer bien d’autres communes. Regardez :

     

    Beaucoup de personnes âgées s'interdisent de reprendre un animal de compagnie, de peur de ne pas être capable de s'en occuper, ou parce qu'elles s'inquiètent de leur devenir. "L'idée, c'est de faire lever tous les obstacles, pour que la personne continue à avoir un animal," explique François-Xavier Villain, le maire de Cambrai, dans le reportage de France 3.

    Dans le cas où les revenus de l'hôte sont trop faibles pour subvenir à tous les besoins, la municipalité fournit les croquettes. Si l'animal nécessite une hospitalisation, le retour en pension est immédiat. Enfin, s'il a besoin de rencontrer un vétérinaire, le refuge est chargé de s'en occuper car il en reste responsable.

    Prêt d'un animal de compagnie

    Cette initiative, qui rompt l'isolement des anciens, évoque la médiation animale. Aussi appelée zoothérapie, ce dispositif thérapeutique est basé sur l'interaction entre l'homme et l'animal. Une méthode également éducative et sociale qui contribue à améliorer la qualité de vie des personnes fragilisées.

    Prêt d'un animal de compagnie

    La présence d'un animal aide à diminuer l'anxiété, à augmenter le rire et la bonne humeur, et aussi à reprendre confiance en soi. Si elle ne soigne pas, cette thérapie a pour objectif d'apporter de la tendresse dans la vie des patients.

    Prêt d'un animal de compagnie

    En plus d'empêcher l'isolement social, la compagnie d'un ami à quatre pattes permet aux personnes âgées de préserver un rythme quotidien et une certaine autonomie.

    Plutôt que de laisser les animaux croupir dans des cages alors que des hommes et des femmes ont tant d’affection à donner et à recevoir, voilà une idée vraiment géniale.


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique