• Châteaudun, des écharpes fleurissent sur cet arbre, une initiative exemplaire.

    Née sur internet, cette idée permet à des sans-abri de trouver discrètement de quoi se protéger du froid. Un geste simple et précieux.

    Il existe mille façons d’exprimer sa solidarité vis-à-vis des sans-abri. En voici une originale, simple et infiniment précieuse : l’arbre à écharpes. L’idée ? Faire don de ses vêtements chauds et les accrocher à un arbre afin de les mettre en « libre-service » au profit des SDF. Exemple à Châteaudun qui, depuis quelques jours, expérimente le concept.

    Des écharpes fleurissent sur cet arbre

    Cette initiative, nous explique France 3, a été lancée par un groupe Facebook réunissant des habitants de la ville : «Quand tu aimes Châteaudun et ses environs. » À l’approche des grands froids, des membres de ce groupe ont décidé de s’inspirer de cette démarche née au Canada et qui a déjà conquis d’autres villes françaises.

    Des écharpes fleurissent sur cet arbre

    L’arbre choisi se trouve sur la place du 18 octobre. Depuis, tout le monde est invité à y laisser une écharpe, des gants, un bonnet ou tout autre accessoire aidant à supporter le froid.

    Des écharpes fleurissent sur cet arbre

    La force d’une telle démarche ? La possibilité pour les SDF de se servir sans gêne. Marie-Louise Barbier, administratrice du groupe Facebook, citée par France 3 :

    « Des tas de gens dans le besoin n’osent pas faire appel aux associations. S’ils peuvent trouver un peu d’aide comme cela, c’est déjà ça de pris ! »

    Une idée facile à mettre en œuvre et efficace.

    Je viens d'apprendre ce matin que le maire de cette commune a fait enlever l'arbre à écharpes, il semble que les gestes de générosités gênent les dirigeants de cette commune, il faut demander l'autorisation du maire pour faire acte de charité.

    Des écharpes fleurissent sur cet arbre

    Mais plutôt que de se plier à la règle, une commerçante a décidé de la contourner : elle a mis son petit panneau publicitaire à la disposition de toux ceux qui voudraient y accrocher des dons. 


    33 commentaires
  • Pour illustrer la générosité insoupçonnée qui se cache autour de nous, cette association norvégienne a imaginé une très jolie vidéo.

    Générosité humble et discrète

    Très souvent, la générosité s’exprime avec humilité et discrétion. Voici ce qu’illustre ce spot sensible et touchant diffusé en 2017 par une association de familles d’accueil.

    À vrai dire, la générosité est si discrète qu’on la sous-estime fréquemment, jusqu’à oublier  parfois qu’elle existe. C’est donc pour rappeler que « les solutions sont souvent plus proches que vous ne le pensez » que l’association norvégienne Fosterhjem a mis en ligne cette vidéo.

    On y observe des élèves qui, pour aider leur camarade privé de déjeuner, partagent leur nourriture, mais sans se faire connaître.

    Très bien vu.


    32 commentaires
  • Pour lutter contre la surconsommation et les dépenses inutiles, cette boutique nantaise ne propose que des biens à échanger, emprunter et partager.

    Nantes, la boutique du partage

    La surconsommation est un véritable fléau, tant pour le porte-monnaie que pour l’écologie. Pour faire face à ce problème, l’association Nous and Co a eu une idée lumineuse : ouvrir une boutique basée sur les dons et l'emprunt. À la boutique du partage, il n’est pas question d’argent mais d’échange… et de partage ! Émilie Le Goff, chargée d’animation et de développement de l’association, nous en dit un peu plus.

    Nantes, la boutique du partage

    Venez découvrir le monde de l’économie non-marchande à la Boutique du Partage ! Ici, pas d’échange d’argent mais du don, de l'emprunt, de l’échange et du partage.

    Dans cette boutique pas comme les autres, vous trouverez une zone de dons d’objets pour favoriser le réemploi et une bibliothèque d’objets pour emprunter ce qui sert occasionnellement (perceuse, appareil à raclette, sac de voyage…)

    Nantes, la boutique du partage

    Chez Nous and Co, on pense que l’économie du partage permet de répondre à trois grands enjeux de notre société actuelle :

    - Social : partager signifie rencontrer !

    - Financier : la gratuité pour que chacun ait accès à des biens, des services et des savoirs.

    - Environnemental : lutter contre la surconsommation via le partage et le réemploi.

    C’est suite à ces constats que la Boutique du Partage est née : un lieu qui réunit toutes les façons de consommer autrement.

    Nantes, la boutique du partage

    Nos ressources s’épuisent, et notre porte-monnaie aussi ! Pourquoi posséder une perceuse qui ne servira en moyenne que 12 minutes dans une vie ? Pourquoi ne pas la mettre en commun afin que chacun.e puisse en profiter ? Pourquoi acheter et stocker au fond de son placard un appareil à raclette qu’on ne sortira que 3 fois cet hiver ? Empruntons-le !

    Nantes, la boutique du partage

    Nous sommes également convaincus qu’il n’y a pas que les objets que nous pouvons partager, mais aussi nos compétences. Tout le monde a quelque chose à partager, et nous proposons à chacun de retrouver confiance en soi via nos ateliers de partage de savoir-faire.

    Nantes, la boutique du partage

    La Boutique du Partage est également un lieu qui permet de se rencontrer et d’échanger en toute bienveillance. Ici, vous ne trouverez pas qu’une simple tente à emprunter, vous rencontrerez aussi vos voisins pour créer du lien et échanger vos bons plans !


    32 commentaires
  • Brésil, ce dentiste soigne les plus démunis.

    Grâce à Felipe Rossi et à son ONG, 12 000 personnes ont pu être soignées. Résultat ? Ces photos joyeuses qui donnent le sourire à tout le monde.

    Il redonne un sourire aux démunis

    Soigner des dents, c’est transformer des regards.

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à jeter un œil au travail du Brésilien Felipe Rossi. Ce dentiste parcourt le monde et répare la dentition de personnes dans le besoin.

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Une fois le travail accompli, ses patients ne retrouvent pas seulement des dents, ils retrouvent aussi un sourire et, surtout, un regard pétillant, ému et fier. La preuve en images.

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Pour mener à bien sa mission, Felipe Rossi s’est entouré d’une équipe et a créé sa propre ONG baptisée Por 1 soriso (pour un sourire). Grâce à lui, 12 000 personnes ont déjà profité de l’intervention d’un dentiste.

    Il redonne un sourire aux démunis

     Il redonne un sourire aux démunis

    Autant de patients qui ont pu soigner leurs dents, calmer leurs douleurs, retrouver un certain confort et renouer avec l’estime de soi. Une métamorphose qui se perçoit autant au niveau de la bouche que dans le regard.

    Il redonne un sourire aux démunis

     Il redonne un sourire aux démunis

    Jugez-en par vous-même :

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Il redonne un sourire aux démunis

    Sourire est le plus beau cadeau que l’on puisse adresser à quelqu’un et s’offrir à soi-même. Nul ne devrait en être privé. 

     

    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique