• Rien ne se perd

    Dans la série « les déchets ne sont qu’une simple vue de l’esprit », voici une invention qui, à nouveau pourrait bousculer nos certitudes. En Afrique du sud, des étudiants ingénieurs sont en effet parvenus à créer des briques… à partir d’urine ! Dit comme ça, ça peut ressembler à une blague, mais quand on sait que l’industrie du bâtiment est l’une des plus polluantes, ça laisse entrevoir des perspectives plus qu’intéressantes. Explications.

    Rien ne se perd

    Pour parvenir à un tel résultat, il a d'abord fallu collecter l’urine. Des urinoirs spécifiques ont donc été installés à cet effet dans l’université.

    Rien ne se perd

    Ensuite, le liquide collecté à été mélangé à du sable et à une sélection de bactéries puis versé dans un moule pour y reposer à température ambiante. Résultat ? une brique !

    Rien ne se perd

    Un processus assez simple qui s’inspire de la façon dont se forment naturellement les coquillages explique le HuffPost, relayant une information du Guardian.

    Dr Dyllon Randall, professeur à l'université du Cap:

    « On prend quelque chose qui est considéré comme un déchet et on le recycle. Il faut repenser les choses. »

    Principal avantage de cette invention : elle évite la traditionnelle cuisson des briques dans des fours à 1 400° qui dégagent une quantité considérable de gaz à effet de serre.

    « Si un client veut des briques 40% plus solides que des briques classiques, il suffit de laisser notre brique reposer plus longtemps dans son moule. Plus on laisse de temps aux petites bactéries pour créer ce ciment, plus dur est le produit final. »

    Rien ne se perd

    Rien ne se perd

    Autre avantage : l’urine récoltée est aussi source de phosphore, d’azote et de potassium permettant de produire un engrais sain au service de l’agriculture. À en croire ces chercheurs sud africains, une centaine de passages aux toilettes suffirait à produire une brique… et 1kg d’engrais !

    Rien ne se perd

    Grâce à la science, plus rien ne se perd. Même pas l’urine ! Une invention étonnante.

    Rien ne se perd

    « Un modèle de transition écologiqueUne seconde vie »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    Jeudi 8 Novembre 2018 à 11:52

    C'est extraordinaire .

    Bravo à ces têtes bien pensantes !

    arlette

    8
    Samedi 3 Novembre 2018 à 20:37

    De toute façon il faut trouver des solutions aux problèmes de gaspillage et de coût.

    Amicalement

    7
    Samedi 3 Novembre 2018 à 10:09

    coucou bravo à ces chercheurs qui ont su utiliser ce produit pour de futures constructions - bon weekend à vous deux - Mamy Annick

    6
    Vendredi 2 Novembre 2018 à 18:13

    Il fallait y penser … de plus en plus on trouve de nouveaux éléments naturels de recyclage .. à la braderie de Lille ils ont collecté les coquilles de moules vides  dans les restos pour les transformer en dalles de  carrelage … comme quoi !

    Beau week end par chez toi Claude !

    Nicole

     

    5
    Vendredi 2 Novembre 2018 à 15:07

    Pas pire de l'urine d'humain que du fumier de mouton. he

     

    Bonne idée je trouve.

    4
    Vendredi 2 Novembre 2018 à 08:17

    Bonjour Claude

    me revoilà après ma longue pause ....

    Oui, une belle invention, à condition qu'il n'y ait pas d'infection urinaire, initialement l'urine est stérile .... un excellent désinfectant aussi !

    Bonne journée

      • Vendredi 2 Novembre 2018 à 08:23

        je n'avais pas vu ton message, on est très synchro ce matin ! lol !

    3
    Vendredi 2 Novembre 2018 à 08:03

    Bonjour

    Mieux encore quand on sait que actuellement les briques sont fabriquées avec un certain pourcentage des déchets radioactifs... ah min, il fallait pas le dire... Ils avaient oublié l'info ou pas eu connaissance... bon d'accord, je sors happy

    Super initiative, une qualité de plus à ajouter à l'urine comme celle citée par Marie

    belle journée

    2
    Vendredi 2 Novembre 2018 à 06:17

    Urine et agriculture, une ressource évidente, et vous seriez vous prêt à utiliser l'urine dans vos pots de fleurs, j'aime les démarches comme celle-ci économiques et innovantes...

    Impact de l'utilisation de l'urine sur le maïs 

    Marie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :