• Depuis le temps ou l'on médit de mes chaussettes dans le bus en folie, je vais vous parler d'une autre traîtrise qui est souvent passée sous silence.

    Évanescences

    Il existe un vent appelé flatulence,

    Ne le retenez pas, il a ses exigences,

    Retenu trop longtemps, il vous met en souffrance,

    Mais une fois libéré, c’est une grande délivrance.


    Un pet champêtre se dilue dans la nature,

    Mais pour le citadin, prisonnier en ses murs,

    Il pollue l’atmosphère, infernale odeur,

    Tel un œuf pourri, recherchant les honneurs.


    Il est tout joyeux en quittant son cratère,

    Mais il lui arrive de tacher votre arrière,

    Lorsqu'il est poussé par de la matière,

    Même si en parler n’est pas fait pour vous plaire.


    Le pet de la nonne invite à la prière,

    Celui de l’inconnu pousse à la colère,

    Certains naissent dans un bruit de tonnerre,

    Quand aux plus discrets, ils vont infester l’air.


    A chaque réveil, vient la chanson du matin,

    Nous larguons notre caisse sans avoir de chagrin,

    C'est souvent cet instant qu'on aime partager,

    Avec la personne qui dort à nos cotés.


    Même les poètes y vont de leurs mélodies,

    Ne plus pouvoir péter, c’est être maudit,

    Ne condamnez pas ce manque de délicatesse,

    Personne n’est arrivé à se bloquer les fesses.

    Claude Lepenseur le 9 juillet 2012

    Évanescences


    57 commentaires
  • C'est en France, dans le Limousin plus précisément qu'ouvrira le premier sanctuaire européen pour éléphants. Inauguration prévue en 2020 !

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    A Saint Nicolas de Courbefy, une association s’est donnée pour mission d’accueillir des éléphants qui ont vécu pendant des années dans des cirques pour leur offrir une retraite bien méritée. Samedi 25 Août, Elephant Haven ouvrait ses portes au public.

    Elephant Haven, un sanctuaire pour éléphants de 29 hectares, ouvrira ses portes dans le Parc Naturel Régional du Périgord Nord, en 2020.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Une excellente nouvelle pour ces pachydermes retraités du cirque et des zoos… Et une première en Europe !

    Une seconde vie pour les éléphants captifs.

    Eux aussi ont hâte de pouvoir profiter de leur retraite. Après des années à parader sous les chapiteaux pour épater la galerie, à vivre bien loin de leur état sauvage, isolés dans des camions cages ou dans des zoos, les éléphants rescapés du programme Éléphant Haven Européan Éléphant Sanctuary vont bientôt pouvoir découvrir leur petit coin de paradis.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    De plus en plus de pays européens interdisent les animaux sauvages dans les cirques, mais il est très difficile voire impossible de les renvoyer dans leur pays d’origine et leur état ne leur permet pas de retrouver la vie sauvage.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    En Asie, en Afrique et en Amérique des sanctuaires existent déjà pour accueillir les animaux rescapés, mais l’Europe était, jusqu’ici, encore à la traîne.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Or, comme le rappelle la Fondation Brigitte Bardot qui finance en partie le projet : « Sans lieu d’accueil, pas de sauvetages possibles ! Ce que nous avons appris au fil du temps, c’est qu’une campagne de sensibilisation ou de pétitions pour sauver un éléphant en souffrance ne peut aboutir si l’on est pas en mesure de proposer un lieu d’accueil pour l’animal en question. »

    Un havre de paix bien mérité.

    C’est sur un large terrain légèrement vallonné, boisé et éloigné de toute habitation, dans le Limousin, en Haute-Vienne, que le premier refuge européen pour éléphants verra le jour en 2020. Un beau projet mis sur pied par Tony Verhulst et Sofie Goetghebeur, un couple d’anciens soigneurs au zoo d’Anvers, spécialisés dans la prise en charge des pachydermes.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Leur objectif ? Offrir aux éléphants un lieu de vie calme et spacieux et les resocialiser pour les réhabiliter. En parallèle, le sanctuaire permettra également de développer des programmes informatifs sur les éléphants et leur comportement, aussi bien en captivité qu’à l’état sauvage, mais aussi plus largement des programmes éducatifs sur la faune et la flore locales.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Enfin, l’idée est d’amener le public à se reconnecter avec la nature, le sensibiliser et promouvoir le respect de l’environnement et du bien-être animal.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Pour l’heure, la construction de leurs abris de nuit est toujours en cours. Une infrastructure qui nécessite certaines adaptations. En effet, même affaiblis par des années de captivité, ces géants conservent une force incomparablement supérieure à la nôtre. Les bâtiments qui les abriteront devront donc répondre à de stricts critères en matière résistance des matériaux notamment.

    Sanctuaire pour éléphants en Haute Vienne

    Pour en savoir plus ou soutenir le projet, c’est par ici.


    32 commentaires
  • La misère, elle connait. Cette ancienne SDF ouvrira son restaurant aux sans abri.

    Noël, elle ouvre son restaurant aux sans abri

    Mardi 24 décembre, à Guingamp, Chrys servira gratuitement les sans domicile fixe et ceux-ci pourront venir accompagnés de leurs chiens.

    La misère, Chrys sait ce que c’est, et elle n’a rien oublié. Aujourd’hui restauratrice, elle a décidé, pour la cinquième année consécutive, d’offrir un repas de Noël aux sans-abri qui pourront venir accompagnés de leurs chiens. Lumière sur une initiative généreuse et solidaire.

    Noël, elle ouvre son restaurant aux sans abri

    Comme elle le raconte au journal Ouest France, Chrys a passé 18 mois à la rue, « dont un Noël »… Mais aujourd’hui, c’est elle qui tend la main à celles et ceux qui en ont le plus besoin. Le 24 décembre, le Resto Chrys, à Guingamp servira gratuitement les SDF.

    Chrys, citée par Ouest France :

    « J’ai déjà distribué quelques tickets repas à des sans-abri, remarque Chrys. J’ai décidé d’en offrir une quinzaine. Et je vais effectuer quelques maraudes pour les remettre en main propre. J’ai besoin de ce contact, d’aller vers eux. D’ailleurs, il n’est pas rare que je fasse à manger pour certains d’entre eux, que je les aide durant l’année. Mais Noël, c’est à part ! C’est mon cadeau à moi aussi. »

    Noël, elle ouvre son restaurant aux sans abri

    Au menu, il y aura du saumon, mais aussi des escargots : une productrice a en effet contacté Chrys pour lui offrir son aide et quelques-uns de ses produits.

    Noël, elle ouvre son restaurant aux sans abri

    De la solidarité pure.


    34 commentaires
  • Jésus, Marie et Joseph en cage, une crèche engagée.

    Cette paroisse californienne a souhaité marquer les esprits de ses fidèles avec une crèche audacieuse, solidaire et militante.

    Pour marquer les esprits

    Noël étant un symbole de paix et de fraternité, une paroisse de Californie s’est emparée de l’événement pour faire passer un message fort. Son idée ? Construire une crèche d’un genre très particulier. Explications.

    Cette paroisse, c’est la Claremont United Methodist Church. Cette année, comme chaque année, elle a installé une crèche devant son église. Normal ? Oui. Sauf que, cette fois-ci, Jésus, Marie et Joseph sont enfermés dans des cages séparées. Une mise en scène sinistre qui n’est pas sans rappeler le sort réservé aux migrants (hommes, femmes et enfants) aux États-Unis.

    Pour marquer les esprits

    Un parallèle osé, mais parfaitement assumé par celle qui dirige cette paroisse, Karen Clark Ristine:

    « Peu après la naissance de Jésus, Joseph et Marie ont été forcés de fuir avec leur enfant de Nazareth vers l’Egypte pour échapper au roi Hérode, un tyran. Ils craignaient les persécutions et la mort. Que se passerait-il si cette famille demandait l’asile dans notre pays aujourd’hui ?

     

    Pour marquer les esprits

    Imaginez que Joseph et Marie soient séparés à la frontière et que Jésus, âgé de moins de deux ans, soit enlevé à sa mère et placé derrière les clôtures d’un centre de détention de la patrouille frontalière, comme plus de 5 500 enfants l’ont vécu ces trois dernières années.

    Jésus a grandi pour nous enseigner la bonté, la miséricorde et un accueil inconditionnel de tous.

    Il a dit : « J’avais faim et tu m’as donné de la nourriture, j’avais soif et tu m’as donné quelque chose à boire, j’étais un étranger et tu m’as accueilli. » Matthieu 25:35

    Dans la crèche de l’église méthodiste unie de Claremont ce Noël, la Sainte Famille remplace les milliers de familles sans nom séparées à nos frontières. »

    Pour marquer les esprits

    À l’intérieur de l’église, une crèche plus traditionnelle a également été installée.

    Pour marquer les esprits

    Une initiative percutante.

    Pour marquer les esprits


    35 commentaires