• N'oubliez pas de lever le nez si vous passez par la gare d’Angers Saint-Laud. Une œuvre design étonnante et verdoyante vous accueille dans le hall.

    Une drôle de forêt

    Des arbres qui flottent dans les airs, c’est l’étrange spectacle qui vous attend si vous passez cet été par la gare d’Angers. Une installation poétique mise en place en 2017, qui rappelle l’univers des films d’Hayao Miyazaki. De quoi vous détendre et vous faire voyager en attendant votre correspondance.

    Une drôle de forêt

    Au beau milieu du hall de la gare d’Angers Saint-Laud, une forêt suspendue accueille les voyageurs. Les cinq arbres encerclés d’arceaux lumineux et suspendus à cinq mètres du sol apportent une jolie touche de verdure au décor parfois austère de ces lieux de transit. Une façon de « recréer du lien entre les urbain et la nature » explique son designer Alexis Tricoire, spécialiste des aménagements en lien avec le végétal et l’environnement.

     L’œuvre, baptisée “La Nature en lévitation”, représente un monumental paysage intérieur, symbolisant la porte d’entrée de la ville d’Angers et d’une région très verte. La nuit, les arbres satellisés d’arceaux lumineux se reflètent sur la façade vitrée de l’édifice, offrant un nouveau rayonnement à la gare dans son paysage urbain.

    Une drôle de forêt

    Son créateur raconte :

    “C’est une commande de la SNCF pour donner un côté emblématique à la porte d’entrée d’Angers. (… )Les roues, autour des pots, symbolisent le train, le mouvement. Et pour le reste, c’est une intention poétique visant à recréer un lien émotionnel à la nature en la plaçant dans des endroits inattendus. »

     Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    À terme, les branches et les feuilles seront amenées à recouvrir les vases des deux ficus et des trois camphriers pour donner l’impression d’être les racines flottantes. Ça donne envie d’aller y jeter un œil !

    Une drôle de forêt


    32 commentaires
  • Pour redonner au Tube Citroën ses lettres de noblesse, cet ébéniste a choisi d'en construire une réplique avec le plus noble des matériaux 

    Travail d'un passionné

    Le génial ébéniste Tourageau, passionné de vieilles voitures, a encore frappé ! Après avoir construit un modèle unique de 2CV en bois, en 2017, c’est à un autre classique de la marque aux chevrons que Michel Robillard s’attaque : le Tube Citroën.

    Travail d'un passionné

    Depuis qu’il a 14 ans, Michel Robillard travaille le bois avec passion et talent. Une de ses réalisations avait d'ailleurs fait le buzz il y a deux ans de cela : un modèle grandeur nature d’une 2CV, réalisée à partir de bois de poirier, de merisier, de pommier, de noyer et d’orme et équipée pour sillonner les routes de Loches où il vit, en Indre-et-Loire.

    Travail d'un passionné

    Depuis ce succès, l’ancien ébéniste n’a pas chômé et s’est lancé un défi de plus grande taille encore : construire un Tube, le mythique utilitaire des années 1950 aux parois de tôle.

    Travail d'un passionné

    Un défi de taille pour l’artisan aux doigts d’or et un hommage aussi, confie-t-il aux caméras de France 3:

    « Je me suis dit que j’avais encore assez de temps, donc je me suis dit que j’allais construire une camionnette, on va passer à l’échelle supérieure. (…)  C’est un camion qui sera construit en mémoire de Victor Lanoux dans Louis la Brocante. »

    Le bijou en question devrait être achevé d’ici deux ans. On a hâte de voir le résultat !

    Travail d'un passionné


    30 commentaires
  • Et si on arrêtait de s'activer pendant quelques minutes pour se poser et ne rien faire ? C'est ce que propose le «Niksen», un art de vivre hollandais.

    L'art de ne rien faire

    Ne rien faire, c’est tout un art ! Aux Pays-Bas, c’est même devenu la nouvelle tendance anti-stress. Baptisée « Niksen », littéralement « ne rien faire » en néerlandais, ce courant célèbre l’oisiveté décomplexée.

    L'art de ne rien faire

    Dans le tumulte de nos vies utra-connectées, difficile de s’accorder un véritable moment d’inaction. En constante quête d’efficacité, on cherche sans cesse à améliorer notre rendement, même lorsqu’il s’agit de se détendre. Lecture, expos, sorties, films, séries sont ainsi consommés à la chaîne, ne laissant que très peu de fenêtres de « vide » dans nos emplois du temps.

    L'art de ne rien faire

    Ici, le Niksen propose un concept « slow life » pour reprendre possession de son temps et accorder à son cerveau un moment de répit. En somme, on pourrait le traduire par le célèbre « farniente » italien, le « chill » américain ou la « glande » à la française… L’aspect péjoratif en moins.

    L'art de ne rien faire

    Cette tendance venue des Pays-Bas s’inscrit dans les courants mettant l’accent sur le bien-être, qui ont marqué ces dernières années. D’abord, il y a eu le « hygge », venu du Danemark, et qui prônait l’art du cocooning à la maison dans une atmosphère chaleureuse et réconfortante, puis le « lagom » suédois, incitant à adopter un mode de vie équilibré, une modération dans sa consommation.

    L'art de ne rien faire

    L'art de ne rien faire

    Avec le Niksen, il s’agit d’apprendre à poser son téléphone ou son livre et s’accorder un temps d’oisiveté. Mais attention, interdiction de culpabiliser ! Le Niksen doit être assumé, sans quoi son effet anti-stress serait complètement anéanti.

    L'art de ne rien faire

    L’idée et de s’asseoir, de regarder par la fenêtre, de se balader ou d’écouter de la musique sans rien faire. Le tout est de s’assurer de n’avoir aucun but, aucun objectif caché et de laisser pleinement ses pensées divaguer.

    L'art de ne rien faire

    Vous verrez, c’est un vrai booster de créativité et le meilleur des remèdes contre l’anxiété !

    L'art de ne rien faire


    41 commentaires
  • L'association « la Vie devant soi » a imaginé un lieu de vie pour les personnes cérébro-lésées, afin qu’elles retrouvent confiance en elles.

    La vie devant soi

    Situé à Lomme, dans le Nord (59), La Vie devant soi est un lieu imaginé pour les adultes cérébrolésés, suite à un traumatisme crânien ou un accident de santé, afin de répondre à leurs besoins médico-sociaux non pris en charge, et de les accompagner dans un véritable projet de vie.

    La vie devant soi

    Grâce au personnel médical et à la forte implication de bénévoles, l’association tente ainsi de permettre à ces personnes en situation de handicap de retrouver confiance en elles et d’optimiser leur autonomie.

    L’association La Vie devant soi recherche des bénévoles pour partager des temps de rencontres et de loisirs

    La vie devant soi

    La vie devant soi

    La vie devant soi


    23 commentaires