• En famille, en amoureux ou entre amis on a parfois besoin d'un petit coup de pouce pour se raconter. La collection de jeux « 2 minutes » donne l'impulsion.

    Raphaëlle de Foucauld est thérapeute, éducatrice et fondatrice de "2 minutes", une maison d’édition qui développe des jeux pour créer du lien positif entre les personnes. Interview.

    Qui êtes vous et que faites vous?

    Je suis thérapeute et souhaitais faire entrer dans les foyers les principes et l’efficacité de la psychologie positive que j’utilise dans mon cabinet. Pour cela j’ai créé une série de jeux. Nous avons commencé par le couple avec « 2 minutes mon amour » il y a deux ans et depuis quelques mois, nous avons créé le petit dernier de la collection, « 2 minutes ensemble », plus transgénérationnel et adapté à tous : famille, amis, aidants, seniors, enfants…

    Deux minutes ensemble

    En quoi consistent ces jeux?

    J’ai imaginé ces jeux pour créer du lien et faire de la psychologie positive sans en avoir l’air. Le principe est simple. La boîte contient 52 cartes et autant de questions auxquelles chacun répond à tour de rôle. « Je raconte l’activité la plus folle que j’ai faite », « En ce moment, une présence qui me fait plaisir », ou encore « J’imagine le projet que j’aimerai réaliser avant la fin de l’année ».

    J’ai conçu ces questions de façon à ce que les souvenirs, pensées et quotidien soient décrits de façon positive et nourrissent la conversation. Tout l'enjeu de mon projet, c’est de favoriser l’imaginaire, aider enfants, parents, amis à mieux se comprendre, de façon bienveillante, tout en s’amusant. Quand on partage un moment positif de sa vie avec les autres, on reçoit beaucoup en retour.

    Qu'est ce qui a inspiré ce projet?

    En plus de 10 ans, j’ai rencontré des centaines de couples et des milliers de jeunes et j’ai fait un constat : des relations humaines de qualité sont essentielles pour vivre mieux et en bonne santé. Dans un quotidien où le temps est si compté, entre travail, famille, enfants, maison, amis, activités, nous oublions de passer du temps de qualité avec notre entourage.

    Deux minutes ensemble

    Il y a donc 3 jeux disponibles pour le moment :

    • « 2 minutes ensemble » pour développer les relations intergénérationnelles.
    • « 2 minutes mon amour » pour donner de l’oxygène aux couples.
    • « 2 minutes papa » pour créer des moments de complicité en famille.

    Quel message souhaitez vous faire passer avec ces jeux?

    Que le lien social est un ingrédient majeur pour être heureux et positif dans la vie et le jeu notre meilleur allié pour faire grandir notre relation aux autres et vivre en paix. Je repense souvent à la phrase de Platon :

    « On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation. »

    Deux minutes ensemble

    Maintenant, à vous de jouer : posez-vous « 2 minutes » et créez des moments de bonheur !

    Pour ceux qui veulent savoir ou trouver ces jeux, c'est ICI


    8 commentaires
  • Pour faciliter la concentration des élèves tout en leur permettant d'évacuer leur trop plein d'énergie, cette école a trouvé une solution originale.

    Canaliser le surplus d'énergie

    Dès qu’un enfant à l’âge d’entrer à l’école, on le case entre quatre murs avec obligation de se taire et interdiction de bouger (en gros). Une vieille habitude qui confine les élèves dans un comportement contre nature, en pousse certains à décrocher et, d’autres, à développer une certaine forme d’agressivité. Du coup, dans ce collège de Chalon-sur-Saône, on a trouvé un début de solution original et efficace : des vélos-bureaux !

    Canaliser le surplus d'énergie

    L’idée est simplissime mais géniale. Comme son nom l’indique, le vélo-bureau est un bureau en dessous duquel se trouvent des pédales. Ainsi, l’enfant peut écouter son professeur ou faire ses exercices tout en produisant un effort physique et en se déchargeant d’un surplus d »énergie qui aurait pu le pousser à se déconcentrer et/ou à déconcentrer les autres.

    Canaliser le surplus d'énergie

    Grâce à cette méthode, cette classe expérimentale aurait déjà gagné en sérénité et en performance. Regardez :

     

    En plus; ces bureaux-vélos permettent aux enfants de garder la forme. De quoi lutter efficacement contre le manque d’activité physique et les soucis de santé qui en découlent.

    Autres exemples comme ci dessous les USA

    Canaliser le surplus d'énergie

    Et ici au Canada, province de Québec

    Canaliser le surplus d'énergie

    Reste maintenant (comme le suggèrent des internautes) à relier ces vélos à des générateurs. Ça permettrait de valoriser au mieux l’énergie des enfants tout en les sensibilisant  aux enjeux de l'énergie renouvelable.


    19 commentaires
  • En Europe, chaque pays est libre dans l’élaboration de ses programmes scolaires et nos voisins ne manquent pas d’idées. Voici 4 modèles de réussite.

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    « Il est interdit de copier son voisin ! » voilà un des préceptes de base que l’on rabâche au élèves tout au long de leur cursus scolaire. Et si on avait tout faux ?

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    En matière d’éducation et de pédagogie, l’Europe est un formidable laboratoire d’expérimentations où chaque pays organise son système d'éducation à sa façon, favorisant la technologie pour certains, le bien-être et la confiance en soi pour d’autres. Une source d’inspiration inespérée à l’heure où la France cherche, encore et toujours, à se réinventer dans le domaine de l'éducation.

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    Technologie et enseignement, l'Estonie

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    Surprise, le champion de l’éducation en Europe ne se situe pas en Scandinavie mais dans les Pays baltes, en Estonie plus précisément. En 2015, le pays se plaçait sur la troisième marche du podium mondial en matière d’éducation selon le classement PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) et à la première place au niveau européen. Son secret ? Une révolution numérique dans l'enseignement entamée dès 1997 avec le programme « Saut du tigre » qui aide notamment les écoles à s’équiper de matériel informatique. L’adaptation des ressources pédagogique sur des supports numérique y est même imposée par la loi!

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    La nature au cœur, Danemark

    C’est bien loin des tablettes que les petits Danois grandissent et s’épanouissent. 20% des écoles maternelles y sont installées en plein cœur de la forêt. Il n’est pas rare d’y croiser un bambin perché dans un arbre à plusieurs mètres de hauteur ou maniant une scie ou un couteau pour travailler le bois. Étonnant non ? En réalité, cet espace de liberté et d’expérimentation est idéal pour les petits. Il y développent quotidiennement leur sociabilité, leur capacité de concentration et leur confiance en eux. Une école hors les murs qui leur ouvre l’esprit.

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    Valoriser les enfants et leurs enseignants, Finlande.

    Il y a 40 ans la Finlande entamait sa révolution pédagogique. Une réussite puisqu’elle se situe aujourd’hui à la cinquième place du classement PISA. Sa véritable valeur ajoutée se situe dans la qualité de ses enseignants et la liberté pédagogique qui leur est accordée. Il faut dire que la sélection est rude, mais au final, leur fonction est aussi reconnue socialement que celle d’un médecin ou d’un avocat et leur salaire à la hauteur de la responsabilité qui leur incombe. Face à l’intérêt suscité par le miracle pédagogique Finlandais, le pays a même mis en place des cellules d’aide aux pays étrangers.  

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    Une formation professionnelle obligatoire, Autriche.

    Quant à elle, l’Autriche se démarque par l’accent porté sur la formation professionnelle. Près de 80% des élèves s’orientent dans cette voie. Résultat, le taux de chômage des moins de 25 ans y avoisinait les 10 % en 2015 contre une moyenne européenne de 21,5 %. Pour répondre à l’obligation légale qui pèse sur l’Etat d’assurer l’insertion professionnelle des élèves déscolarisés de 15 à 18 ans, le pays a mis en place un dispositif unique en Europe, les Jugend am Werk (Jeunes au Travail). Dans ces centres d’apprentissage, les élèves apprennent un métier en étant rémunéré entre 300 et 600 euros par mois.

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques

    Ces méthodes vous inspirent ? Vous avez des idées sur la façon d’améliorer les système éducatif en France et en Europe ? Et si vous faisiez part de vos suggestions via la plateforme de participation citoyenne Fluicity ? Vous pourrez aussi découvrir les idées déjà postées telles que l’apprentissage grâce à la musique dès le plus jeune âge, l’instauration de cours de philosophie et de politique, ou de méditation dès le CP…Toutes vos propositions seront étudiées par la Commission européenne. Faites vous entendre !

    Éducation, s'inspirer des bonnes pratiques


    18 commentaires
  • BLOG EN PAUSE QUELQUES JOURS

    Je mets mon blog en pause quelques jours, juste le temps de me mettre à jour dans certains documents.

    BLOG EN PAUSE QUELQUES JOURS


    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires