• Protection des plus faibles

    Grenoble, Les élus de la ville ont décidé de frapper fort. Objectif : que plus personne ne se retrouve à la rue, même en cas de loyers impayés.

    Protection des plus faibles

    Bientôt, à Grenoble, plus personne ne pourra être mis à la rue sans qu’une solution de relogement ne soit proposée. Ainsi en a décidé le conseil municipal de la ville. Lumière sur une initiative inédite dans la lutte contre la misère sociale.

    Protection des plus faibles

    Cet arrêté, dit de « non-mise à la rue », a été voté ce lundi 13 mai et devrait être signé dans les jours qui viennent. Dès sa mise en application, il s’appliquera, précise France 3, aux logements privés, aux HLM, aux foyers, aux squats, aux hôtels, aux campings…

    Protection des plus faibles

    Voici ce que dit précisément le texte :

    « Il ne sera procédé à aucune expulsion sur le territoire de la commune tant qu’il n’aura pas été fourni au Maire ou à son représentant qualifié, la justification que le relogement de la personne expulsée et de sa famille aura été assuré. »

    Protection des plus faibles

    Cette mesure forte répond à l’explosion du nombre d’expulsions locatives (+ 46% en 10 ans). Voilà des mois que les associations Droit au logement (DAL) et Front contre les expulsions réclamaient cet arrêté par des manifestations, des courriers et des occupations de bâtiments.

    Protection des plus faibles

    Pleurer sur le sort des sans-abri, c’est bien. Faire en sorte que plus personne ne se retrouve à la rue, c’est beaucoup mieux. Bravo Grenoble.

    « Le moulin de la solidaritéPour protéger nos campagnes »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Lundi 27 Mai 2019 à 19:03

    Gros problème , pas facile à résoudre ...

    Bonne soirée

    arlette

    6
    Dimanche 26 Mai 2019 à 22:45
    Florentin

    Mesure sociale méritoire. Qui obligera les logeurs à ne pas mettre dehors leurs locataires pour un oui, pour un non, pour la simple envie de gagner plus. Mais bon, je je voudrais pas jouer les rabat-joie,  elle risque de multiplier le nombre de locataires indélicats, pas pressés de payer leurs loyers. Certains propriétaires vont éviter de louer, de peur de se voir confisquer leurs maisons. La mesure part certes d'un bon sentiment, mais elle va être difficile à appliquer. Florentin

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 26 Mai 2019 à 10:45

    comme tu parle vrais super

    bonne fête a ton épouse

    bon dimanche

    bisous   yes

     

     

    Module

    4
    Dimanche 26 Mai 2019 à 08:38

    ce maire mérite d'être président !

    3
    Mitou
    Samedi 25 Mai 2019 à 08:22

    Je rejoins DD et Dom dans leur commentaire impossible à réaliser !

    Et pourtant dans l'idéal se serait formidable !

    Il y a des marginaux qui se plaisent beaucoup mieux dans la rue !

    gros bisous et bon week end

    MITOU

    2
    Samedi 25 Mai 2019 à 07:38

    Bonjour Claude

    C'est une belle démarche de la part de la municipalité grenobloise vis à vis des locataires .... mais quelle loi pour protéger les propriétaires impayés ?

    Bon week-end

    1
    Vendredi 24 Mai 2019 à 23:32

    Ah il n’y a pas mon petit avion . Il a voler plus loins ..... Bizarre....Bisous 

    Monique ❤️❤️

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :