• Où la terre touche les nuages

    « Où la terre touche les nuages », un documentaire à la découverte d'une autre vision de la vie, une porte ouverte sur un monde entre deux mondes.

    Où la terre touche les nuages

    Afin de trouver du temps, réfléchir et donner du sens à sa vie, Aude Joël, 33 ans, a décidé de faire une pause aussi bien professionnelle que personnelle pour découvrir de nouvelles façons de faire et de voir le monde. Elle est donc partie à la découverte d’endroits reculés, et de personnes qui ont fait le cheminement de la solitude et de la quête de soi. C’est ainsi qu’est née l’idée du projet de documentaire « Où la terre touche les nuages » : à la rencontre de bergers, au cœur des montagnes françaises.

    Où la terre touche les nuages

    Pouvez vous nous présenter votre projet?

    Le documentaire « Où la terre touche les nuages » est une porte entrouverte sur le monde de ces jeunes bergers et bergères, et le long travail de réflexion et de construction d’eux-mêmes qui les a menés dans les alpages.

    « Chacun à leur manière, ils ont affronté leurs peurs, accepté de se regarder en face tels qu’ils sont, et ont fait des choix de vie parfois durs, mais toujours réfléchis et conscients. »

    Les côtoyer durant plusieurs semaines a fait naître de nombreux questionnements en moi : pourquoi ces êtres, auxquels je peux facilement m’identifier, ont-ils fait ce choix de vie ? Ils me parleront de leur histoire, de leur vision de la vie, de leur rapport à la nature, de ces deux mondes qu’ils chevauchent, celui d’en haut, débranché, et celui d’en bas, connecté, et comment ils passent de l’un à l’autre.

    Où la terre touche les nuages

    De nos nombreux échanges aux sommets des crêtes naît l’idée de ce documentaire. De la confrontation de nos points de vue s’impose la certitude que leur histoire est riche d’enseignements pour toute une génération, et mérite d’être racontée et écoutée.

    « Où la terre touche les nuages », c’est l’entrée dans l’intimité et la tête de représentants de toute une génération qui se pose des questions. C’est aussi présenter une alternative à cette course contre les autres et surtout à cette course contre soi-même, une parmi tant d’autres.

    Où la terre touche les nuages

    Aude Joël explique :

    « Du haut de mes 33 ans, j’observe un monde en changement. La société industrielle et de consommation a connu un âge d’or suivi de grandes désillusions. Les nouvelles technologies viennent aujourd’hui bouleverser notre quotidien et notre intimité. Notre paraître devient plus important que notre être. Pour beaucoup, cela se caractérise par une perte de repères généralisée, une perte de sens. »

    Présentation en images par Aude et ses proches :

     

    Pourquoi avoir voulu vous lancer dans cette aventure?

    Ce projet de documentaire, c’est la croisée des chemins entre des envies de parler de sens et de construction de soi comme écho aux questions que je me pose, entre la rencontre avec une communauté de bergers et bergères ouverts sur le monde, dont la tête est dans les nuages mais dont les pieds sont fermement ancrés dans le sol. C’est aussi une histoire de bon timing.

    Où la terre touche les nuages

    C’est au cœur des montagnes françaises que l’étincelle a eu lieu. J’ai rencontré ces bergers et bergères d’un genre nouveau, qui pensent le monde différemment. J’ai rencontré des jeunes gens qui font preuve d’une maturité hors du commun, presque sages malgré eux, qui portent des messages et des valeurs qui résonne fortement dans le contexte contrasté d’aujourd’hui. Ce projet s’imposait alors comme une évidence : j’avais un documentaire sur leur histoire.

    Où la terre touche les nuages

    Le message que vous souhaitez faire passer?

    L’ambiance des alpages de mes bergers est particulière : magique grâce à ses paysages, son silence, sa solitude choisie, et dure aussi car les montagnes sont capricieuses : des reliefs accidentés et souvent dangereux, un climat rude et instable ; orages, froid, vent… Dans cette parenthèse, dans ce monde entre deux mondes, ce documentaire est l’occasion de repenser notre rapport à la société, aux autres, à soi et de prendre le temps de s’interroger, de lâcher prise et de privilégier l’être sur l’avoir.

    Où la terre touche les nuages

    Ce film, sera l’éloge de la lenteur, du moment présent, de l’attention aux détails, tout en subtilité et en douceur, en prenant son temps et de façon bienveillante.

    Où la terre touche les nuages

    Afin de vous donner un avant-goût de ce documentaire à venir, on vous laisse découvrir ces quelques images pleines de douceur et de sérénité :

    Où la terre touche les nuages

    Où la terre touche les nuages

    « Pour protéger nos campagnesCe train fonctionne à l'énergie solaire »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    18
    Vendredi 31 Mai 2019 à 06:54

    Bonjour cher Claude

    Quel magnifique reportage et comme on se sent bien en lisant ce bel article et en admirant la beauté de ces photos pleines de tendresses, c'est beau et sauvage et on doit ressentir là bas beaucoup de joie et de paix face ainsi à la nature et à tous les risques que cela comporte.

    Je te dis merci pour ton délicieux billet qui fait un bien fou dans ce pauvre monde.

    Je te remercie pour ta fidélité à mon blog et sache que c'est toujours avec un grand plaisir que je viens dans le bel univers de ton blog.

    Je te souhaite une belle journée ainsi qu'un délicieux WE et je t'envoie du soleil de mon île pour que ton WE soit rempli de soleil et de bonheur.

    Bises amicales de ma tite île intense.

     

    17
    Jeudi 30 Mai 2019 à 15:01

    Bonjour Claude,  pas chaude journée, mais bon on arrive en juin en espérant qu'elle soir meilleur, je vais arroser tous les soirs, mais je crois que ça brûle tout le soleil est trop brûlant par moment  c'est ce qui se passe avec mes rosiers, et ma vigne, le soleil brûle les feuilles, il est plus drôle ce temps , ça nous fait plus rire !  Fabien dort, je vais faire mes tartes a la rhubarbe, demain matin je vais chez ma coiffeuse, enfin il fallait attendre que tout ma  tête sois cicatrisée, car j'ai tellement stressée que mon psoriasis est  revenu,  surtout pour ma couleur qui est neutre mais qui peut quand même faire du mal, je te souhaite une bonne soirée, bisous Marie

    16
    Jeudi 30 Mai 2019 à 11:46

    Bonjour claude! merci d'être passé sur mon blog! ça fait plaisir, je te souhaite également un bon week-end de l'ascension!  Je suis contente car j'ai réussi à faire mon ménage ce matin! et j'ai vu papa qui a voulu que je lui fasse un clafoutis! je vais peut-être aller boire le café chez une amie mais pour l'instant elle m'a pas fait signe! bises

    15
    Jeudi 30 Mai 2019 à 08:39

    Bonjour cher Claude. Heureux de te retrouver, et, de surcroit, apprécier ces beaux reportages. Adolescent, j'allais quelquefois rejoindre mon oncle Prudencio la haut dans le massif du Collet où il était berger. J'admirais le savoir des chiens bergers qui sans ordre de mon oncle, empêchaient les brebis d'aller là où elles ne devaient pas aller, sans agressivité ! Je redescendais avec dans mon sac tyrolien un bon kg de safran fabriqué sur place par mon oncle. Bon Jeudi. Amitié. Hugues

    14
    jojololo
    Jeudi 30 Mai 2019 à 06:50

    Bonjour Claude

    Qui n'a pas eu un jour l'envie de tout plaquer de vivre sans le stress découvrir une vie meilleure plus saine au plus prés de la nature la montagne est pour moi un endroit de paix on y découvre tant de choses

    amitiés 

    jojololo

    13
    Mercredi 29 Mai 2019 à 23:50

    Quel beau reportage. Faut avoir vécu ce besoin de faire "un" avec la nature pour comprendre ces personnes encore mieux. Touchant. Merci

    12
    Mercredi 29 Mai 2019 à 18:28

    bonjour Claude très bel article sur cette entreprise "ou la terre touche les nuages", je pense en effet que certaines personnes ont besoin de cela pour déconnecter de la folie des hommes. Et pourquoi pas être berger ? Personnellement je sais vivre dans un monde de nature, de musique, de réflexion sur moi même, car j'ai la chance de ne pas vivre dans le tourbillon d'une vie compliquée. Je rentre de Russie, j'ai adoré cette croisière, mais lorsque nous étions dans des lieux touristiques, il y  avait tellement de gens que cela à gâche un peu notre voyage. Je te souhaite une bonne fin de soirée, bisous.

                                        Résultat de recherche d'images pour "bisous zen"

    11
    Mercredi 29 Mai 2019 à 17:53

    Bonjour,

    Moi qui vit en pleine campagne je ne peux qu'apprécier ce reportage.

    Bonne soirée

    bises

    arlette

    10
    Mercredi 29 Mai 2019 à 16:12
    Florentin

    On a parfois , c'est vrai, l'envie de tout lâcher, d'abandonner nos sentiers trop battus, pour aller dans des lieux pareils répondre aux questions existentielles que nous nous posons, mais nous ne donnons jamais suite, c'est trop dur. Nous restons scotchés à nos trop confortables habitudes. Peut-être qu'un jour ... Mais non ... Florentin

    9
    Mercredi 29 Mai 2019 à 15:40

    Bonjour Claude, 

    Cela doit être magnifique j'ai toujours aimé être en route vers d'autres lieux, d'autres horizons voir au-delà des nuages, j'ai adorer aller au cirque de Gavarni pour monter toujours plus haut être dans les nuages et ne plus penser  a autre chose, c'est que du bonheur car comme elle dit Aude Joël,  on est tous connecté de plus en plus a plus de chose et on voit pas là ou le monde est plus beau,   merveilleux ce reportage merci Claude, 

    Il fait frais,  et j'ai mis des haricots encore 2 rangs, j'ai mis plus de temps a faire les saignée de terre que de semer, la terre et si dure on n'arrive même pas a arracher l'herbe mauvaise, pas de plus ma vigne se meurt et je peux rien y faire, , malheur de printemps, ! gros bisous a vous deux, Marie

    Résultat de recherche d'images pour "La montagne dans les nuages"

     

    8
    Zoe
    Mercredi 29 Mai 2019 à 12:53
    Le film a l'air magnifique.J'espere qu'il sera distribue a l'international,que je puisse le voir,comme pour "La marche de l'Empereur"autre merveille.
    Bises.
    7
    Mercredi 29 Mai 2019 à 11:32

    Bonjour Claude,

    Est ce que ce documentaire sera projeté  à la télé ou au cinéma. Je ne voudrais pas le rater. C'est bien de nous faire partager tout ce que tu as lu à ce sujet.

    6
    Mercredi 29 Mai 2019 à 10:04

    Bonjour

    une belle mise à l'honneur des Bergers mais j'ai souvent pu constater lors de randos dans les Pyrénées qu'on trouve de moins en moins de bergers qui restent en montagne, il viennent voir et repartent dans la vallée .... c'est plus souvent le Patou seul qui garde le troupeau !!!

    Bonne journée

    5
    Mercredi 29 Mai 2019 à 09:28

    Ses mots sont magnifiques et son projet est une belle façon de renouer avec la vrai vie d'avant...celle où l'homme était proche de la nature et de la terre. Beaucoup de citadins d'aujourd'hui ne connaissent pas du tout la nature et en ont même peur. Ce phénomène existe aussi en campagne mais est moins fréquent...Merci de nous parler de ce projet que je ne connaissais pas

    4
    Mercredi 29 Mai 2019 à 09:26

    Bonjour Claude 

    De plus en plus de personne éprouve le besoin de changer radicalement de vie 

    un ras le bol sans doute , il faut dire que rien n'est marrant en ce moment .....

    Bonne journée Claude 

    Bisous Hélène

    3
    Mercredi 29 Mai 2019 à 07:26

    Une belle façon de se remettre en question et, pourquoi pas, redonner un nouveau sens à sa vie ...

    Merci pour cette belle découverte.

    " Bon mercredi en espérant un temps meilleur ...
    Toujours avec mon téléphone, je limite les commentaires.
    Mon dos m'en remercie !
    Gros bisoux ♥ "

    2
    Mercredi 29 Mai 2019 à 07:20

    Un article très intéressant

    bises amicales

    1
    Mercredi 29 Mai 2019 à 06:37

    Bonjour Claude ... Très beau documentaire , J’aimerais être en montagne,être près de la nature,

    c’est vrais que parfois en montagne tu as l’impression de pouvoir toucher les nuages,mais plus tu montes plus ils s’éloigne... 

    Je connais des bergers qui ne donneraient pas leurs places pour tout l’or du monde... La montagne c’est le calme ,le dépaysement absolus.. 

     Tout cela pour te dire que j’adore ton billet . 

    Remi est arriver hier soir à 18 heures juste pour l’aperitif du camping qui a lieu tous les mardis soirs. 

    Autrement ici c’est le mistral ,voilà 3 jours et le matin et soir c’est frais .. 

    Je vous souhaite une excellente journée et vous fais de grosses bises ...

    Monique ❤️

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :