• Offrir des graines sauvages

    Des graines sauvages, on en trouve encore. Le tout est de les récolter à temps et de les diffuser le plus largement possible.

    Pour redonner de la vitalité aux semences sauvages, le mieux est encore d’aller les récolter là où l’homme n’a encore jamais semé : dans les prairies sauvages. Démonstration à Poitiers qui, ce mercredi 3 juillet 2019, a été le théâtre d’une initiative exemplaire ayant pour but de contrer les semences industrielles et, par la même, de redonner un coup de fouet à la biodiversité.

    Offrir des graines sauvages

    Cette action, nous apprend France 3 Nouvelle Aquitaine, a été menée par le Conservatoire d’espaces naturels de Poitou-Charentes (CREN) dans une prairie naturelle de 146 hectares, du côté de l’aéroport Poitiers-Biard. Pourquoi cette prairie en particulier ? Parce que ses 146 hectares sont « totalement sauvages » et parce l’homme n’y a « jamais rien semé« .

    Compte tenu de cette particularité, cette zone accueille plus de 60 espèces de végétaux différentes (notamment des carottes sauvages) qui, si elles étaient disséminées ailleurs, permettraient de multiplier les prairies sauvages nécessaires à la biodiversité. D’où la récolte de graines organisée pour la première fois ce mercredi 3 juillet.

    Offrir des graines sauvages

    Pour ne pas abîmer l’endroit ni tuer les insectes, le CREN a utilisé un rouleau qui brosse l’herbe et aspire les graines. Une méthode douce, mais efficace : 30 kg de graines par hectare.

    Les semences ainsi récoltées (qui, rappelons-le, ne sont pas le fruit de l’homme mais de la nature) vont ensuite être offertes à des agriculteurs et à des collectivités locales afin qu’elles soient semées ailleurs. L’idée est que l’on privilégie désormais des graines compatibles avec la faune et la flore locale plutôt que des semences industrielles venues du bout du monde et qui ne correspondent pas toujours, par exemple, aux besoins des abeilles du coin.

    Offrir des graines sauvages

    Les explications d’Estèle Guénin, chargée de mission au CREN, au micro de France 3 :

    Offrir des graines sauvages

    « C’est un trésor parce qu’aujourd’hui la plupart des graines qui sont semées en agriculture pour refaire de la prairie sont des graines dont l’origine n’est absolument pas garantie, des graines qui sont développées par les semenciers. Les variétés ne sont plus du tout des variétés naturelles et sauvages et leur origine vient principalement des pays de l’est, voire de Chine pour certaines espèces. »

     Ces prairies sauvages sont donc de véritables mines de semences naturelles. Pourvu qu’on sache les préserver avec sagesse et les exploiter avec respect afin de les multiplier. La biodiversité en a trop besoin.

    « Bonne nouvelleUne merveille géologique »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    Mardi 9 Juillet 2019 à 17:27

    Ce sera certainement difficile de revenir en arrière....

    à une époque, autour de chez moi, on voyait beaucoup de terrains semés de fleurs.

    C'était très joli mais c'est terminé . Dommage

    arlette

    8
    Lundi 8 Juillet 2019 à 10:17

    Un trésor tout près de chez nous...Je ne savait pas

    7
    Lundi 8 Juillet 2019 à 06:45

    bonne semaine vous deux

    super article  comme  toujours

    bon un ti café et hop en selle  pour la journée

    bisous

    BONJOUR   MES   AMIS   NOUS  SOMMES  LE  LUNDI   08  JUILLET   2019   C  EST  LA ST  THIBAUT......BONNE  FETE   A  TOUS   LES   THIBAUT....

    6
    Lundi 8 Juillet 2019 à 06:09

    Bonjour cher claude,

    J'ai vu ça à la télé : une excellente initiative qui devrait être suivie afin de redonner une chance à toutes ces graines naturelles qui n'ont que de bonnes propriétés.

    Merci de faire suivre grâce à ton article.

    " Bon début de semaine avec une chaleur étouffante.
    Et une bonne crise d'hypothyroïdie pour reprendre mes visites ...
    Si ça ne va pas mieux, je me remets en pause car je ne supporte plus de vivre dans le noir et sans pouvoir dormir correctement.
    Gros bisoux mais sans certitude de continuer mon activité bloguesque. "

    5
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 21:58

    Cher Claude

    Ayant toujours vécu dans de grandes villes, ce que je regrette profondément, je suis assez ignorantes de beaucoup de problèmes agricoles, bien que lisant revues et journaux!

    je suis ravie de me documenter sur les semences naturelles que l'on trouve dans les prairies sauvages! Je comprend très bien leur intérêt ce qui ne doit pas être le souci de nos grands céréaliers! L'argent prime sur tout et c'est désastreux!

    Voilà, une découverte de plus chez toi! je viens ici avec beaucoup de curiosité sur ce que je vais découvrir et ne suis pas déçue!

    merci à toi!

    Bises

    Gigi

    4
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 20:28

    Coucou Claude j’arrives Un peu tard ,mais tellement chaud que j’avais les mains toutes mouillées je n’arrivais même pas à écrire j’y ai renoncer .. Bien bonne idée ces petites graines mais il n’y a plus trop d’endroit où ce n’est pas pollué.. mais quand je trouves des graines je les ramasses et les sèmes sur ma pelouse.. De toute façon on en crèvera de tout ces pesticides il n’y aura plus de graines sauvages.. .

    J’espère que la journée n’a pas été trop éprouvante .pas comme nous .aujourd’hui j’ai eu beaucoup de mal à résister à la chaleur .. enfin c’est bientôt le départ .. ouf.... 

    Bon Lundi à tous les deux 

    Gros bisous ...Monique ❤️❤️

    3
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 18:23

    je le fais dans mon village

    je garde les graines des plants apparut comme cela

    et je redonne c 'est sympas et intelligent bisous claude

    2
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 16:11
    Florentin

    Excellente initiative qui nous fait revenir à l'époque heureuses de nos pères. Florentin

    1
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 09:30

    Bonjour claude! merci pour ton message! j'espère que ton doigt va mieux et que tu peux te servir de l'ordinateur! mon amie qui a la piscine est partie 3 semaines en vacances! elle les mérite bien! moi aussi ça va à peu près! semer des graines c'est bien mais venues de chine? je me pose des questions! on a déjà récolté leurs frelons asiatiques! alors les graines? cela ferait-il la même chose? Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :