• Passionnée et amoureuse des arbres depuis sa plus tendre enfance, Beth Moon leur a consacré un livre de toute beauté. Présentation.

    Les arbres nous protègent, nous fascinent et nous contemplent. Aussi, pour rendre hommage aux plus anciens d’entre eux, Beth Moon a parcouru une partie du globe, son appareil photo entre les mains. Résultat ? Des images magnifiques et captivantes.

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Beth Moon a voyagé pendant 14 ans à la recherche des arbres les plus vieux et les plus beaux de notre planète.

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Parmi ces arbres, certains sont millénaires… Et tous sont magnifiques.

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Beth Moon :

    « Mon intérêt pour la photographie a vraiment commencé lorsque j’ai commencé à « visiter » les vieux arbres. »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    « Certains ont plus de 4 000 ans. C’est ce qui m’a intriguée. »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    « Enfant, je passais ma vie dans les arbres. Il y en avait beaucoup dans mon quartier et ils étaient parfaits pour l’escalade. Ils offraient aussi d’excellentes cachettes et s’asseoir sur l’une de leurs branches était le moyen idéal de voir le monde d’en haut. »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    « Je vivais en Angleterre lorsque j’ai commencé ce projet en 1999. J’ai pu voyager en train vers de nombreux endroits. C’était une excellente façon de voir la campagne. »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    « Ensuite, j’ai déménagé sur la côte ouest des États-Unis et j’ai fait de nombreux voyages pour visiter les séquoias, les pins de Bristlecone et les arbres Joshua. Les ventes de mes photos m’ont permis de financer des voyages vers d’autres pays tels que l’Afrique du Sud, la Namibie, le Botswana, Madagascar, le Yémen, Israël, le Pays de Galles, l’Angleterre et l’Écosse. »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    « J’essaie de choisir des arbres en fonction de leur âge, de leur taille, de leur histoire, et parfois de leur beauté irrésistible ! »

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Elle a photographié les plus vieux arbres du monde

    Des photos de toute beauté à retrouver dans Les plus vieux arbres, le livre de Beth Moon.


    37 commentaires
  • Les cascades chaudes de Saturnia.

    Un lieu à couper le souffle

    Saturnia, en Italie, abrite des eaux thermales jaillissant d'un cratère volcanique. D'une beauté époustouflante, elles invitent à la détente.

    Les sources chaudes de Saturnia se trouvent en Toscane, au cœur des collines de la Maremme.

    Un lieu à couper le souffle

    Ces cascades d’eau thermale bleu turquoise sont d’une beauté époustouflante. Découverte en photos.

    Un lieu à couper le souffle

    Les eaux de Saturnia jaillissent d’un cratère volcanique. Elles affichent une température constante de 37°C et dégagent une forte odeur de souffre, peu gênante après quelques minutes de baignade.

    Un lieu à couper le souffle

    L’eau de Saturnia coule le long d’une formation de calcaire d’un blanc immaculé et se déverse ensuite, bouillonnante, dans plusieurs vasques naturelles, autour d’un ancien moulin.

    Un lieu à couper le souffle

    L’accès à ce site naturel est entièrement gratuit. Il est possible de s’y rendre à toute heure et par tous les temps.

    Un lieu à couper le souffle

    Pour en profiter encore plus, voici quelques photos :

    Un lieu à couper le souffle

    Un lieu à couper le souffle

    Un lieu à couper le souffle

    Un lieu à couper le souffle

    Un lieu à couper le souffle

    Un beau lieu à préserver ! 


    43 commentaires
  • Située en Irlande du Nord, la Chaussée des Géants est un site géologique naturel exceptionnel et singulier. La preuve avec ces 16 photos.

    La chaussée des géants

    En Irlande du Nord se trouve un site naturel pour le moins surprenant : la Chaussée des Géants. Il s’agit d’une formation exceptionnelle de roche volcanique, qui a donné naissance à 40 000 colonnes de basalte hexagonales et verticales.

    La chaussée des géants

    Elles forment un promontoire menant jusqu’à la mer, évoquant les ruines d’une chaussée pavée. Un lieu mystique devenu légende pour les irlandais.

    La chaussée des géants

    C’est dans le Comté d’Antrim, à 3 km au nord de la ville de Bushmills en Irlande du Nord, que se situe la Chaussée des Géants. Cette étonnante formation géologique est constituée de plus de 40 000 colonnes de basaltes, également appelées « orgues basaltiques », pouvant atteindre pour certaines jusqu’à 12 mètres de haut.

    La chaussée des géants

    La plupart arborent une forme hexagonale, mais on retrouve pour environ 30% d’entre elles des carrés, losanges, pentagones et autres polygones allant de 7 à 10 côtés.

    La chaussée des géants

    De hauteurs différentes et irrégulières, ces colonnes forment ce qui s’apparente à des escaliers, des gradins, voire même une arène. Elles sont le résultat de l’érosion d’une coulée de lave basaltique vieille de 50 à 60 millions d’années. La lave a formé un immense plateau de basalte, qui en refroidissant s’est contracté (on parle de contraction thermique rapide), donnant ainsi naissance à des prismes si réguliers qu’on pourrait les croire taillés de la main de l’Homme.

    La chaussée des géants

    Mais depuis plus de 300 ans, c’est une toute autre histoire que l’on conte aux enfants… La légende raconte que deux géants, l’un vivant en Irlande et l’autre en Écosse, étaient en conflit. Le premier, répondant au nom de Finn MacCool, construisit une chaussée entre les deux îles pour inviter Benandonner, le second, à venir se battre contre lui. Benandonner accepta et emprunta la chaussée pour le rejoindre.

    La chaussée des géants

    Benandonner était plus grand et plus fort que Finn MacCool. Aussi lorsque ce dernier l’aperçu, il réalisa qu’il avait peut-être été trop ambitieux, et demanda de l’aide à sa femme, qui eut l’idée de le déguiser en bébé. Ainsi lorsque Benandonner arriva à leur maison, il fut tout de suite impressionné par l’enfant. Il se dit que si un bébé était capable d’atteindre cette taille, à quoi pouvait donc bien ressembler le père ? Il prit peur et fit demi-tour, détruisant la chaussée derrière lui afin de s’assurer qu’un tel monstre ne le suivrait pas.

    La chaussée des géants

    Cette histoire n’est peut-être qu’une légende, mais elle ajoute à cette étonnante formation rocheuse une dimension vraiment magique.

    La chaussée des géants

    On vous laisse apprécier les images :

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    La chaussée des géants

    Si tous les géants du monde pouvaient construire des chaussées comme celle-ci.

    Profitez de cette vidéo.


    21 commentaires
  • La nature offre parfois des surprises étonnantes... Comme ce lac transparent en Autriche, qui n'apparaît qu'une fois par an durant une courte période.

    Un lac transparent et éphémère

    Près de la ville de Tragoss, en Autriche, se trouve un lac pour le moins original… il est éphémère ! On ne peut l’observer que trois à quatre semaines par an, à la fin du printemps, lors de la fonte des neiges. Mais ce n’est pas seule particularité : il est si transparent qu’on pourrait voir à travers jusqu’à 40 mètres de profondeur.

    Un lac transparent et éphémère

     Explications.

    Situé au cœur d’une forêt, au pied des montagnes du massif du Hochschwable, le lac Vert (Grüner See en autrichien) n’existe qu’une fois par an, entre les mois de mai et de juin. Cette période marque le pic de la fonte des neiges, ce qui a pour conséquence de remplir le site d’eau et ainsi donner naissance au lac, qui se videra au bout de quelques semaines seulement.

    Un lac transparent et éphémère

    Le reste de l’année, le site est principalement dédié à la randonnée. Ses nombreux chemins permettent d’arpenter la région dans un cadre agréable et bucolique. Mais à la fin du printemps, il est surtout fréquenté par des plongeurs ! Ce qui les attire ? La limpidité de l’eau.

    Un lac transparent et éphémère

    Et ce sont dans ces eaux pures que les plongeurs évoluent, pour découvrir les merveilles que le lac ne cache pas : les ponts, bancs, arbres et roches, partiellement ou totalement engloutis par les eaux, qui donnent au lieu une dimension totalement féerique.

    Un lac transparent et éphémère

    En atteste cette vidéo envoûtante retraçant le parcours d’un plongeur, partagée par Futura:

     Quand vous avez lancé la vidéo, patientez 15 secondes pour les premières images

    Ça donne envie d’aller y faire un tour, non ? Mais soyez prévenus : la température de l’eau n’excède pas les 8°C. Avis aux plus frileux… Alors à défaut de tenter l’expérience, ou pour vous donner encore plus envie, on vous laisse sur ces quelques images magnifiques :

    Un lac transparent et éphémère

    Un lac transparent et éphémère

    Un lac transparent et éphémère

    Un lac transparent et éphémère

    Un lac transparent et éphémère

    Un lac transparent et éphémère

    La nature nous réserve souvent des surprises incroyables… Et parfois éphémères ! Magique.


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique