• La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Initié par Les amis d’Enercoop, fournisseur de l’électricité d’origine 100% renouvelable, le programme Énergie Solidaire est un fonds de dotation qui accompagne et finance les associations de terrain qui luttent contre la précarité énergétique.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

     Kevin Chaplais, responsable du programme, nous en dit plus.

     

    Depuis 2017, Énergie Solidaire, « excroissance » solidaire – comme son nom l’indique – du fournisseur d’énergie 100% renouvelable et militant Enercoop, collecte les micro-dons sur facture des clients de ce dernier pour alimenter un fonds de dotation dédié à la lutte contre la précarité énergétique.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Tous les mois, de manière indolore (mais visible en termes de résultats, comme vous le lirez plus bas), les client.e.s volontaires d’Enercoop donnent un ou deux centimes (ou plus) par kilowatt/heure consommé, ce qui représente quelques euros en fin de mois, pour abonder le fonds de dotation Énergie Solidaire qui, à son tour, finance des associations présentes sur le territoire pour lutter contre la précarité énergétique dont souffrent 12 millions de personnes en France.

    La précarité énergétique, c’est quoi ?

    Selon la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement, « est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou conditions d’habitat ».

    Une définition moins officielle indique qu’est en situation de précarité énergétique un ménage qui dépense plus de 10% de son revenu dans la fourniture d’énergie et/ou qui n’atteint pas les 18°C de température dans son logement.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Comment fonctionne Énergie Solidaire ?

    Énergie Solidaire travaille avec les acteurs de la solidarité de dimension nationale, comme la fédération Solilah (Solidaires pour l’Habitat), la fondation Abbé Pierre et l’ANSA (Agence nouvelle des solidarité actives), qui connaissent et comprennent parfaitement les enjeux territoriaux de la précarité énergétique. Ces organismes orientent ainsi les dons d’Énergie Solidaire auprès des acteurs associatifs de terrain qui en ont besoin. « Des associations qui ont besoin d’argent, il y en a une multitude sur le territoire. C’est pourquoi le choix de l’allocation de fonds, nous souhaitons le faire avec ces structures qui connaissent le terrain et nous guident, parce que nous ne sommes pas des experts de ces questions », explique Kevin.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Trois associations accompagnées en moins d’un an 

    Enerterre, association qui fait de l’auto-réhabilitation accompagnée et qui permet à des ménages de bénéficier de l’aide d’artisans, de bénévoles et de matériaux « recyclés » d’autres chantiers à proximité et/ou écologiques dans leurs travaux de rénovation thermique. Une manière de minimiser les coûts pour assurer une meilleure isolation thermique de l’habitat des personnes en difficulté financière.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    L’AAGDA (Association Aide et Garde à Domicile de l’Aisne) qui aide les travailleur.euse.s sociaux de l’association à repérer, chez les personnes qu’ils.elles accompagnent, celles qui sont en situation de précarité énergétique pour pouvoir les soutenir et les orienter dans les démarches pour en sortir.

    Camel (Collectif pour l’Amélioration Énergétique du Logement), une association qui fait du tiers financement, c’est-à-dire qui permet d’avancer les fonds nécessaires à la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour les personnes en difficulté financière. En effet, le dispositif d’État d’aide à la rénovation énergétique des bâtiments est intéressant dans le sens où il rembourse deux tiers du montant des travaux – ce qui est une bonne chose – mais seulement après travaux.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Les donateurs ont accès aux informations relatives à leurs dons telles que les associations bénéficiaires, le montant alloué ou encore la nature du projet. Une démarche d’utilité publique qui bénéficie à l’ensemble des personnes en situation de précarité énergétique, qu’elles soient clientes Enercoop ou pas. Pas de sectarisme dans la solidarité.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité


    Si vous connaissez des personnes dans cette situation – qui parfois n’en n’ont pas conscience – ou des associations spécialisées dans le domaine qui auraient besoin d’un coup de pouce, voilà un acteur fiable de la solidarité de plus.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Un cinquième de la population sur le bord de la route

    Énergie Solidaire est donc un acteur de la transition énergétique puisque l’une des causes principales de la précarité énergétique, c’est le nombre élevé de logements dont l’isolation thermique est médiocre, les fameuses passoires énergétiques. Contribuer à financer, à sa modeste mesure et par le truchement d’associations de terrain compétentes, les travaux de rénovation énergétique de logements et bâtiments, c’est, en plus d’assurer des conditions de vie décentes aux plus précaires, garantir une consommation énergétique modérée sur le long terme. Et « pour aller au bout de ses objectifs, la transition énergétique ne peut pas laisser un cinquième de la population sur le bord de la route », conclut Kevin, calme et résolu.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    Voilà qui est dit, et bien dit.

    La précarité énergétique n'est pas une fatalité

    « InvasionDes cargos propulsés par le vent »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    16
    Samedi 1er Décembre à 15:59

    Tu as lu mon mot, sur ton livre d'or ???

    Ca souffffffle !

    Bisoux, cher claude, ainsi qu'à marie ♥

     

    15
    Samedi 1er Décembre à 12:18

    Bonjour Claude ! C'est une bonne nouvelle ! Je crois que mes amis qui accueillent les personnes en précarité ont une aide d'énergie. C'est humain ... je vais revenir lire, j'ai vu la vidéo mais ne comprend pas tout... je vais revenir. Bon aprem pour tout les deux ! nani et Titi

    14
    Samedi 1er Décembre à 11:15

    La création du jour

    Bonjour Claude,

    la recette du gâteau d'aujourd'hui est intéressante car on peut mettre d'autres fruits..

    Bonne journée Amicales pensées

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Samedi 1er Décembre à 10:46

    Bonjour Claude et marie, merci de tout mon coeur, j'adore, ma page rose derrière ne bouge plus,  et j'arrivais pas a la faire fixe,  tu es formidable,  c'est magnifique comme tu as fait merci de tout mon coeur,  quand ce sera le printemps je te dirais pour changer ma bannière, merci a toi,  voilà le soleil qui arrive mais fait froid,   je vous souhaite a vous deux, un bon WE gros bisous de nous deux marie

    Image associée

     

    12
    Samedi 1er Décembre à 06:04

    bonjour  Claude ,j'ai écouter ta vidéo ,je voudrais que cette enseigne reste vraiment positive de longue durer pour ces personnes démunies  bon wk Claude&Marie                                                                          

     Résultat de recherche d'images pour "petit prince citation"

    11
    Vendredi 30 Novembre à 17:00

    Je passe pour dire bonjour, car vu la situation dans laquelle on vit, j'ai la peur à cause, d'un métier exercé, bref, c'est la  " muette, donc, je te souhaite une bonne fin de semaine et merci.

    Amicalement

    10
    Vendredi 30 Novembre à 09:28

    La création du jour

    Bonjour Claude,

    moi aussi j'aime beaucoup les fougères, lorsque j'habitais Paris j'en avais sur mon balcon..

    Bonne journée, amicales pensées

    9
    Vendredi 30 Novembre à 09:17

    Bonjour Claude 

    Ces énergies renouvelables sont de plus en plus fréquentes et je pense que c'est un bien 

    Bon weekend Claude 

    Bisous Hélène

    8
    Vendredi 30 Novembre à 08:59

    Bonjour,

    Juste un petit mot pour vous dire que je trouve souvent très amusants vos commentaires chez Dom. cool

    Je ne voudrais pas dire de bêtises, mais il me semble qu'on avait parlé de cette association un soir lors d'un débat sur la 5 (je pense que le point de départ de ce débat était sur le nucléaire, mais je ne suis plus certaine, ce n'est pas d'hier). 

    À la fois écologie (et la vraie, pas celle des gouvernements divers et variés) et préoccupation sociale... ça a l'air super. Je me demande si leur électricité est beaucoup plus chère qu'avec les fournisseurs traditionnels.

    Bonne journée. 

    7
    Vendredi 30 Novembre à 06:24

    coucou claude 

    Résultat de recherche d'images pour "gif bon vendredi et week end"

    dany

    6
    Jeudi 29 Novembre à 17:07

    La création du jour

    Bonsoir Claude,

    ces associations ont un excellent but, c'est bien de les soutenir..

    Combien de foyers vivent dans ces conditions, beaucoup plus qu'on le croit car beaucoup cache leur misère.

    Bonne soirée, amicales pensées

    5
    Jeudi 29 Novembre à 16:10

    Bonjour Claude,  ayant eu mon fils qui ma changé ma tour d'ordi,  ça ne fonctionnait plus, donc j'ai perdu ton mail pour ma page, j'ai testé  comme tu ma dit, mais il me dise que le pseudo est pas bon pour le tien  pour que tu puisses me faire une belle page pour le blog,  si tu peux me réecrire, merci a toi,  gros bisous de moi Marie

    4
    Jeudi 29 Novembre à 14:20

    Bravo à tous les bénévoles qui donnent de leur temps dans les associations caritatives ; . MA meilleure amie est bénévole, elle a le coeur sur la main,

    mais...

    (et si Coluche était là, il ferait des bons, puisque les restos du coeur ne devaient durer qu'un an)... les moins pauvres des pauvres aident les plus pauvres. Les patrons et les grands actionnaires brassent des milliards et creusent de plus en plus l'écart entre les riches et les pauvres. Un sous-marin nucléaire (pour faire la guerre) coûte 17 hôpitaux ! ... L'entraide et la solidarité aujourd'hui sont un antidouleur provisoire ; ils soulagent mais ne soignent pas le mal à la racine. C'est le système (capitaliste) tout entier qui est en cause. Descendre par millions manifester dans les rues, sans violence, sans casse, c'est la seule issue. Moi ça fait 40 ans que j'attends ça, mais on n'est pas assez nombreux et depuis 10 jours, on laisse la place à des gens inorganisés, souvent proches de l'extrême-droite, PENDANT QUE D'AUTRES ONT FROID. Il faudrait revenir à la solidarité nationale, telle que le souhaitait le Conseil National de la Résistance en 1944. Un pays fait de justice et d'égalité n'a pas  besoin de caritatif ; on n'en est pas encore là.

    3
    Jeudi 29 Novembre à 13:05

    Bonsoir Claude. J'ai aussi regardé la vidéo et le principe semble bon. Mais je me demande si le tout va bien fonctionner. Bonne chance à ce projet pour le futur. Ça doit pas être drôle de souffrir de froid. 

    2
    Jeudi 29 Novembre à 12:20
    Floralie

    Bonjour mon ami Claude,

    Je n'ai pas regarder la vidéo excuse moi mais je ne suis pas du tout en forme, par contre en regardant les illustrations je me dis ça doit pas être drôle de vivre dans le froid ?

    Je vous embrasse tous les deux et des caresses à Fifille

    À bientôt !

    1
    Jeudi 29 Novembre à 11:54

    Bonjour Claude

    J'ai regardé la vidéo avec intérêt, mais soit elle n'est pas bien répertoriée sur You-Tube, soit les gens ne se sentent pas concernés ....  il n'y a que 154 vues en 13 jours, c'est peu 

    Merci pour ton partage

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :