• L'année des records

    L'année 2018 aura été un millésime d'exception pour l'agriculture biologique avec plus de 5 000 fermes qui se sont converties dans l'année. Un chiffre exceptionnel.

    L'année des records

    L’Agence Bio l’annonçait mardi 4 juin : 2018 a été une année record pour l’agriculture bio. En un an, elle a dénombré plus de 5 000 exploitations qui se sont converties au bio. Un record !

    L'année des records

    Frédéric Piot est agriculteur. Sur son exploitation de 230 hectares située en Seine-et-Marne, il produisait principalement des céréales. En 2015, il prend le tournant du bio et dit adieu aux intrants chimiques. Il explique ainsi les raisons de sa conversion à l’agriculture biologique au journal Le Monde:

    L'année des records

    « Je ne voyais plus de perspective dans l’agriculture conventionnelle. Des rencontres et des visites d’autres exploitations m’ont convaincu d’abandonner la chimie. »

    L'année des records

    À la place, il a fait le choix du bio et de la diversité :

    « Nous sommes passés à une dizaine de cultures, comme la luzerne, les lentilles, le soja ou le pois, mais aussi à des cultures valorisées comme le blé, l’orge ou le maïs et nous relançons la betterave. On revient en gros à ce que faisaient nos grands-parents. Et quitte à revenir à avant, nous avons réintroduit l’élevage avec un atelier de poules pondeuses et un troupeau de vaches à viande. »

    L'année des records

    Comme lui, 5 000 exploitants agricoles ont sauté les pas en 2018, abandonnant engrais de synthèse et produits phytosanitaires pour passer au bio. Un record ! D’après les chiffres révélés par l’Agence Bio mardi 4 juin, désormais, 10% de la profession travaille selon les principes d’une agriculture biologique plus respectueuse de l’environnement et de l’Homme.

    L'année des records

     

    Florent Guhl, le directeur de l’agence, s’est félicité de cette progression qui a touché en particulier le secteur céréalier :

    « En 2013, seulement 1% des grandes cultures en France était bio, aujourd’hui nous sommes à 4,3%. »

    L'année des records

    Ces agriculteurs ont compris qu’un nouveau modèle était possible. Espérons qu’ils entraînent d’autres exploitants dans leur sillage !

    L'année des records

    « Un lac transparent et éphémèreUne vaisselle économique, c'est possible »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    22
    Lundi 5 Août 2019 à 10:42

                                                     Bonjour CLAUDE

    Merci pour ton commentaire sur mon billet "JE SUIS LE VAGABOND" VAGABONDAGE- SDF

    etc... ton analyse est pertinente et exacte, je dis presque la même chose,

    Dans notre monde on met tous dans le même pannier

    Vagabondage - Gens de Voyages - Clochards- Sans Abris - etc....

    Merci pour l'intérêt porté sur ce Billet

    Je te souhaite un bon début de semaine

    A très bientôt

    Amitié

    JEAN

    21
    Lundi 5 Août 2019 à 10:38

    Nous avons encore de gros progrès à faire pour revenir à la culture bio.

    Moi, qui habite en pleine campagne dans une région de vignobles - on sulfate encore beaucoup

    et le vent en fait profiter les cultures aux alentours !!!!...

    Bonne journée

    bisous à tous les deux

    arlette

    20
    Lundi 5 Août 2019 à 07:55

    C'est vraiment une bonne nouvelle ce nombre de reconversions en bio. Et c'est tant mieux car la demande excède l'offre, paraît-il.

    J'espère que vous allez bien.

    Bonne journée.

    19
    Lundi 5 Août 2019 à 01:32

    Bonjour Claude

    je suis du même avis que Dom

    Passe un très bon début de semaine

    Avec amitiés

    René

    18
    Dimanche 4 Août 2019 à 20:13

    çà fait plaisir à voir qu'enfin les esprits se réveillent et que des personnes raisonnables ont compris la nocivité de tous ces produits chimiques … félicitations à eux et espérons que beaucoup d'autres suivront leur exemple .

    Les générations futures mangeront peut-être plus sain ...

    Amicales pensées pour un bon mois d'août par chez toi Claude!

    Nicole

    17
    Dimanche 4 Août 2019 à 14:26

    André de Meyer, dit Jack Lantier, est un chanteur français né le 8 janvier 1930 à Paris 20ᵉ. Wikipédia

    Date et lieu de naissance : 8 janvier 1930 (Âge: 89 ans), Paris
    16
    Dimanche 4 Août 2019 à 13:54

    Comme toi, j'espère que beaucoup d'autres suivront ce bel exemple… Bravo et merci à lui et sa famille… Ce matin, enthousiasmé, j'ai assisté en direct au décollage et atterrissage de notre héroïque homme volant ! J'ai ressenti la même émotion d'il y a quelques décennies, lorsque, toujours en direct, j'avais assisté aux premiers pas de l'homme sur la Lune ! Un sacré bonhomme, notre Zavata ! Bon dimanche. Hugues

    15
    Dimanche 4 Août 2019 à 10:41
    Florentin

    Je vois personnellement la différence au niveau des qualités. Mon beau-frère, qui a la main verte, a un immense jardin qu'il cultive en bio intégral. Ce qu'il nous propose n'a rien à voir avec ce que je trouve dans mon supermarché. On retrouve de la qualité dans nos assiettes. Sans le vouloir et dans le chercher, il a trouvé des "clients". Les gens reviennent maintenant à la qualité d'antan. Peu à peu, insensiblement, mais nettement.Et c'est tant mieux ! Bonne fin de dimanche. Florentin

    14
    Dimanche 4 Août 2019 à 08:46

    bon dimanche  pour le bio je ne crois pas

    le vent porte tout 

    puis on veut nous programmer pour tout dans la vie

    13
    Dimanche 4 Août 2019 à 01:35

    Bonjour Claude

    c'est une bonne chose, a condition que les autres suivent

     

    Passe un très bon dimanche

     

    Avec amitiés

     

    René

     

    12
    Samedi 3 Août 2019 à 16:17

    Re coucou Claude, j'ai bien réussi a mettre Nicole dans ma liste " Cheznous " mais quand je clique dessus  ça revient che zmoi j'ai pas le Http donc ça marche pas , gros bisous Marie

    11
    Samedi 3 Août 2019 à 15:19

    En ce qui concerne le BIO je rigole beaucoup avec les grandes surfaces qui en proposent de plus en plus. On pourrait se poser beaucoup de question lorsqu'on voit leurs produits (qui se ressemblent tous comme des tomates transgéniques), qui sont emballés dans du plastique et une barquette de carton , (et le respect de la nature dans tous ces emballages qui finiront non tries pour la plupart a la poubelle).
    Le BIO aujourd'hui c'est plus (à mon sens), engendrer du profit, du gain au profit de la qualité d'un vrai produit BIO qui a du GOUT, d'une tomate qui a des défauts, d'une carotte qui n'est pas parfaite, d'une courgette à la forme ambiguë etc .....
    Le BIO certes, engendre aussi beaucoup de contraintes pour les personnes désireuses de s'y mettre
    Le BIO c'est aussi cultiver sainement mais avec des graines BIO elles même; sans ca, ce n'en est pas
    On nous dit que ce sont les consommateurs qui désirent des tomates parfaites bien rondes et lisses qui ne pourrissent qu'au bout de 3 semaines, etc .... 
    Alors, consommateurs, il faut se lever et refuser tout simplement les produits "merdiques" ... et vive Jean Pierre Coffe qui doit bien rigoler de là haut
    Je rêve de pouvoir refaire un jour mon jardin comme avant , en cultivant sainement des produits pour le plaisir d'une consommation qui a du gout

    10
    Samedi 3 Août 2019 à 11:09

    Bonjour Claude 

    Je pense que l'on voudrait tous manger plus sainement, par contre on nous endort sur tellement de choses , que l'on reste septique lorsqu'il est question de bio .......En plus le prix n'est pas à la portée de tous . Je fais en sorte d'acheter directement chez le producteur mais il n'affiche pas sur ses produits la façon dont il les traite et l'on sait qu'aujourd'hui , il n'y a qu'une chose qui compte " C'EST LE FRIC " quitte à empoisonner son voisin !!!! Merci pour ton article en souhaitant que beaucoup de producteurs soient honnêtes et fassent de plus en plus des produits sains !!!!!

    Bon weekend Claude , avec mon amitié Bertille 

    9
    Samedi 3 Août 2019 à 10:05

    Bonjour, je ne sais que penser quand un champ est reconnu bio, et que sur le champ voisin il est traité avec des produits, c'est un fait il faut privilégier d'acheter les produits légumes, fruits chez les producteurs directement quand on connait.

    Amicalement.

    ps : Merci pour ta visite et ton commentaire pour le cracheur de feu Mika " vois-tu lorsqu'il a commencé lors d'un cortège j'ai eu des réflexions me disant " vous l'avez laissé faire " j'ai répondu " d'abord je n'étais pas au courant qu'il s'exerçait seul dans un espace du club de jeunes, et je ne me voyais pas ensuite lier Mika sur une chaise ! " puis c'est vrai j'ai tremblé plus d'une fois de peur que la flamme ne brûle son visage, de surcroît le lendemain de ses spectacles il ne pouvait à peine manger, car pour lancer la flamme il faut mettre dans la bouche du pétrole spécial  déminéralisé, et approcher le baton enflammé en crachant ce pétrole dessus d'où l'immense embrasement.

    Amitiés et bise à Marie...

    8
    Samedi 3 Août 2019 à 09:37

    Bonjour. Je suis un peu colère au vu des informations. L'agriculture chez nous est un long parcours du combattant, avec des normes drastiques, alors qu'on fait venir chez nous d'autres pays des denrées avec moins  de normes comme maintenant le Canada. On va s'apercevoir bien trop tard qu'on a besoin de nos maraîchers et de nos cultivateurs pour vivre un peu plus sain, mais c'est c'est une autre histoire. Bonne journée

    7
    Samedi 3 Août 2019 à 09:33

    Je suis d'accord avec Dom.  Et je pense que le bio à 100 % n'existe pas. Ma belle-soeur fait son potager bio (elle a une maison écolo avec toilettes sèches et cuisine au four solaire). Tout est naturel chez elle, mais son voisin met des pesticides dans son jardin.  On sait que les saloperies se baladent dans l'air...   et le bio n'est pas à la portée de toutes les bourses, il reste cher. L'idée est généreuse mais l'ensemble des problèmes liés au Climat et à la Pollution est beaucoup plus vaste.  Si demain tout le monde se mettait à faire du bio partout, ça ne suffirait même pas.  C'est le pognon et les multi-milliardaires qui polluent la planète et il serait grand temps d'écouter l'Appel des scientifiques. Des solutions existent.

    Préparons 2050.

    Grosses bises, mon ami.

    6
    Samedi 3 Août 2019 à 09:23

    bonjour Claude, moi faut pas me parler du bio! j'ai mangé des pommes bio toute mon enfance!à chaque fois y'avait le vers dedans! Mon frère fait des vaches laitières, il n'est pas dans le bio! trop de contraintes à ce qu'il parait! Je me réveille pas très en forme encore une fois! je vois que toi aussi tu dors beaucoup! hier soir j'étais si fatiguée que je n'ai pas eu de problèmes pour m'endormir! merci pour ton message! je dois passer l'aspirateur! bises

    5
    Samedi 3 Août 2019 à 08:32

    Il y aurai beaucoup à  dire sur le bio !! Je suis toujours un peu septique la dessus ! Un fait du bio son voisin n'en fait pas alors ...............

    Bon week-end  Claude

    Bisous Hélène ..

    4
    Mitou
    Samedi 3 Août 2019 à 08:13

    J'ai vu que dans la Sarthe un agriculteur a repris la culture des cornichons que nous allions acheter en POlogne ! 

    gros bisous et bon week end

    MITOU

    3
    Samedi 3 Août 2019 à 07:50

    Il est a souhaité que le mouvement s'amplifie.

    Bonne journée Claude.

    Christian

    2
    Samedi 3 Août 2019 à 07:29

    Tout cela part de bonnes intentions mais comme nous sommes dans l'ère du "faire du fric à tout prix" et que bio se vend plus cher, j'ai quelques doutes quant au sérieux de TOUS les agriculteurs. Je pense que certains vont vraiment faire du naturel et que d'autres vont tricher et nous vendre du faux bio. Malheureusement l'humain a bien des défauts dont celui de chercher à gruger ses semblables et je ne suis pas plus optimiste que cela avec cette agriculture dite "bio". Merci en tout cas pour l'article Claude et bon w-e

    1
    Samedi 3 Août 2019 à 06:56

    Je n'aime pas le terme "bio" qui est employé à toutes les "sauces", je préfère l'agriculture naturelle, sans aucun produit chimique.

    Je ne dis jamais que mes fruits et légumes sont bios, mais qu'ils sont naturels.

    C'est super tous ces gens qui sont sensibles aux problèmes des cultures intensives bourrées de produits de toutes sortes pour une production plus importante mais sans aucune qualité nutritive !

    Produire à une plus petite échelle mais en respectant la nature est ce qu'il y a de mieux.

    Bravo à tous ceux qui ont franchi le pas, quitte à gagner un peu moins au début mais qui vont y gagner avec des prix de vente plus importants grâce à la qualité de leurs produits.

    Tout le monde sera gagnant au bout du compte et surtout les consommateurs que nous sommes !

    Sauf les gros lobbies qui vendent leur merde chimique !

    " Bon week end, en douceur.
    Gros bisoux, cher claude, ainsi qu'à ta tit' marie chérie ♥ "

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :