• Comment motoriser un fauteuil roulant classique sans dépenser une fortune?

    L'idée ? Récupérer du matériel sur des vélos électriques hors service pour les greffer sur des fauteuils roulants classiques. Simple, mais efficace !

    Motoriser un fauteuil roulant

    Il y a des idées de génie qui changent la vie et celle-ci en est une : alors qu’un fauteuil roulant motorisé coûte habituellement entre 1 000 et 3 000 euros, une association rennaise a trouvé comment motoriser un fauteuil traditionnel pour 100€ seulement ! Explications.

    À Rennes, l’association My Human Kit planche sans cesse sur des nouvelles inventions qui facilitent le quotidien des personnes handicapées. Aussi, le jour où l’un de ses salariés a regretté de ne pas avoir d’assistance électrique sur son fauteuil roulant, et donc de ne pas pouvoir « suivre ses enfants ou se déplacer facilement », elle s’est aussitôt mise en quête d’une solution technique. Deux jours plus tard, elle greffait un moteur et une batterie électrique au fauteuil de son salarié… et le tour était joué !

    Motoriser un fauteuil roulant

    Depuis, My Human Kit s’alimente en moteurs et en batteries auprès de La Petite Rennes, une autre association qui, elle, s’est spécialisée dans l’auto-réparation de vélo et dans le recyclage des vélos électriques.

    Le système (amovible) s’installerait en une à deux minutes seulement, pour un coût dérisoire : 100€.

    Motoriser un fauteuil roulant

    My Human Kit cherche maintenant à faire homologuer son invention. Non pas dans le but de la commercialiser (ce n’est pas dans sa démarche) mais pour, ensuite, partager les plans en open source « afin que quiconque puisse reproduire ce système. »

    Motoriser un fauteuil roulant

    Ce progrès n’en est que plus beau !


    14 commentaires
  • Grâce à des capteurs photovoltaïques nichés dans son cadre et sa roue avant, cette bicyclette recharge sa batterie automatiquement.

    SUN-E, vélo électrique solaire

    Selon ces créateurs, le Sun-E serait une première mondiale. Particularité de ce vélo électrique ? Il se recharge grâce à l’énergie solaire ! Gros plan sur une invention prometteuse… et made in France.

    SUN-E, vélo électrique solaire

    Mis au point par Rool'in, une startup installée à Montrouge (Hauts-de-Seine), le Sun-E est équipé de cellules photovoltaïques intégrées dans le cadre et la roue avant. Ainsi, cette bicyclette électrique d’un genre nouveau se recharge automatiquement, que ce soit à l’arrêt ou en mouvement.

    SUN-E, vélo électrique solaire

    Selon la météo, le soleil permet à ce vélo de parcourir entre 15 et 40km par jour. Idéal pour les trajets du quotidien, donc. Et pour tous les autres jours où ça ne serait pas suffisant, qu’on se rassure : la batterie du Sun-E (qui peut tenir 51km) se recharge également sur secteur !

     

    Cette nouveauté devrait être commercialisé en 2020 mais, dès cette année, elle sera testée par des agents de la ville de Montrouge et par une filiale de La Poste.

    SUN-E, vélo électrique solaire

    SUN-E, vélo électrique solaire

    SUN-E, vélo électrique solaire

    Les concepteurs de Sun-E envisagent déjà l’étape suivante : sur le même principe, des scooters solaires.

    SUN-E, vélo électrique solaire

    SUN-E, vélo électrique solaire


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique