• Vendée: Le maire d'une ville oblige ses citoyens à être de bonne humeur.

    Soyez heureux

     La joie sera obligatoire dans cette petite ville de Vendée. Le maire a pris un arrêté municipal très sérieux, obligeant les citoyens à être joyeux.

    Soyez heureux

    Une petite ville de Vendée a décidé de s'attaquer à la morosité ambiante. À Essarts-en-Bocage, le maire a signé, le 13 septembre dernier, un arrêté un peu spécial : les habitants auront l'obligation d'être de bonne humeur, du 5 au 11 octobre, durant "un temps fort" qui permettra aux citoyens "d'exprimer librement leur joie".

    Soyez heureux

    Et ce n'est pas tout. Durant cette semaine, les habitants d'Essarts-en-Bocage auront des devoirs à respecter : "Rire au moins 3 fois par jour, être de bonne humeur de 8h à 22h chaque jour, faire sourire au moins 10 personnes par jour, prendre 3 gouttes de joie liquide chaque matin".

    Soyez heureux

    À cette occasion, l'accès à la ville sera interdite "aux colériques, aux râleurs et aux rabat-joie". Pour pouvoir y entrer, ils devront être "débarrassés de leurs émotions négatives". Ces règles touchent également les loisirs : aucun livre, aucun film ni aucune musique ou histoire triste ou se terminant mal ne pourront être diffusés. 

    Soyez heureux

    Cet arrêté a pour objectif de combattre "le risque élevé de mauvaise humeur" dû "à l'arrivée de l'automne et au taux d'ensoleillement moins important", et de "redonner la joie à toutes les personnes vivant des situations difficiles ou tristes"

    Soyez heureux

    Bientôt un label "Ville en joie".

    Cet arrêté a été pris dans le cadre de l'événement "Ville en joie" qui débutera bientôt dans la ville. Freddy Riffaud, le maire d'Essarts-en-Bocage contacté par RTL.fr, confirme que cet arrêté "est très sérieux". Il espère redonner le sourire à ses citoyens : "Ce n'est pas une maladie d'être de mauvaise humeur, mais on pense que le sourire et la positivité permettent d'être mieux dans sa peau au quotidien", explique-t-il. 

    Et cela va plus loin. Le maire de la ville espère faire de cette initiative un objectif national. "On a envie d'inscrire ce thème dans le temps et de le transmettre au-delà de nos frontières", ajoute-t-il en précisant que le hashtag "#villeenjoie" deviendra une référence sur les réseaux sociaux. Le maire souhaite également créer un label "Ville en joie" qui pourra être utilisé dans toute la France pour "imposer la positive attitude".


    35 commentaires
  • Difficile de lutter contre des ours quand ils ont décidé de venir se servir dans vos ruches. Pour les contrer, cet apiculteur turc a eu une idée géniale.

    Manipuler ses voleurs

    Ce n’est pas un mythe crée par Winnie l’ourson : les ours adorent le miel et cet apiculteur turc en a fait les frais. Las de se faire voler son précieux nectar, il a trouvé une solution étonnante pour tourner la situation à son avantage : faire tester aux animaux ses différentes variétés de miel pour élire la meilleure ! 

    Ibrahim Sedef est ingénieur agronome et a installé des ruches chez lui, à Trabzon, en Turquie. Mais les ours des montagnes alentours viennent régulièrement lui rendre visite à la nuit tombée, saccageant ses ruches pour en extraire le miel.

    Manipuler ses voleurs

    Pour limiter le carnage, l’apiculteur n’a pas ménagé ses efforts, emprisonnant ses ruches dans des cages de fer ou disposant de la nourriture (miel, pain, fruit) pour faire diversion. Mais rien n’y fait, aucun des dispositifs de protection mis en place ne parvient à décourager les animaux, trop attirés par l’odeur du miel frais.

    Manipuler ses voleurs

    Dépité mais pas résigné, Ibrahim Sedef trouve finalement la parade et retourne la situation à son avantage : disposer ses différentes variétés de miel dans des gamelles installées côte à côte sur une table et installer une caméra pour espionner les ours en peine dégustation. L’objectif ? Déterminer grâce à leur comportement quel est son meilleur miel. Un panel test de consommateur aguerrit et gratuit !

    Manipuler ses voleurs

    Le résultat ? Les ours ne sont pas dupes et ont des goûts de luxe, a confié l’apiculteur à DHA. En regardant les vidéos, il a en effet remarqué que les ours étaient attirés par l’odeur de miel d’Anzer, qu’ils goûtaient toujours en premier, parfois sans même toucher au miel de fleurs de cerisier. Le miel d’Anzer est le plus cher au monde. Pour vous donner une idée, un kilo de ce précieux élixir peut coûter jusqu’à 270 euros !

    Manipuler ses voleurs

    Manipuler ses voleurs

    Comme quoi, les animaux aussi peuvent avoir des goûts de luxe !


    26 commentaires
  • Un hôtel cinq étoiles reçoit la visite d'une famille d'éléphants.

    Des invités de marque

    Bien qu'un hôtel de luxe ait été construit sur leurs leur route, cette famille d'éléphants n'a jamais changé d'itinéraire.

    Des invités de marque

    Dans cette vidéo, l’expression « un éléphant dans un magasin de porcelaine » se joue au pied de la lettre. France 5 a en effet immortalisé une étrange scène : celle d’une famille de pachydermes en villégiature dans un hôtel 5 étoiles, situé en Zambie.

     

    Non vous ne rêvez pas, ce troupeau d’éléphants traverse bien avec grâce et délicatesse le hall d’un hôtel de luxe.

    Des invités de marque

    Et chaque année c’est le même manège ! Au cours de leur migration, les mastodontes passent par le lodge, construit au beau milieu de leur itinéraire. Les éléphants ont bonne mémoire, c’est connu, et une sacrée détermination : pas question de bousculer le trajet établit !

    Des invités de marque

     

    Si on peut évidemment regretter que l’homme ait pris le pas sur leur environnement naturel, on ne peut que s’émerveiller devant ses images incroyables et la majestuosité de ces animaux qui continuent de régner en maîtres sur leurs terres.

    Des invités de marque

    Des invités de marque

    Des invités de marque

    Des invités de marque


    14 commentaires
  • N'oubliez pas de lever le nez si vous passez par la gare d’Angers Saint-Laud. Une œuvre design étonnante et verdoyante vous accueille dans le hall.

    Une drôle de forêt

    Des arbres qui flottent dans les airs, c’est l’étrange spectacle qui vous attend si vous passez cet été par la gare d’Angers. Une installation poétique mise en place en 2017, qui rappelle l’univers des films d’Hayao Miyazaki. De quoi vous détendre et vous faire voyager en attendant votre correspondance.

    Une drôle de forêt

    Au beau milieu du hall de la gare d’Angers Saint-Laud, une forêt suspendue accueille les voyageurs. Les cinq arbres encerclés d’arceaux lumineux et suspendus à cinq mètres du sol apportent une jolie touche de verdure au décor parfois austère de ces lieux de transit. Une façon de « recréer du lien entre les urbain et la nature » explique son designer Alexis Tricoire, spécialiste des aménagements en lien avec le végétal et l’environnement.

     L’œuvre, baptisée “La Nature en lévitation”, représente un monumental paysage intérieur, symbolisant la porte d’entrée de la ville d’Angers et d’une région très verte. La nuit, les arbres satellisés d’arceaux lumineux se reflètent sur la façade vitrée de l’édifice, offrant un nouveau rayonnement à la gare dans son paysage urbain.

    Une drôle de forêt

    Son créateur raconte :

    “C’est une commande de la SNCF pour donner un côté emblématique à la porte d’entrée d’Angers. (… )Les roues, autour des pots, symbolisent le train, le mouvement. Et pour le reste, c’est une intention poétique visant à recréer un lien émotionnel à la nature en la plaçant dans des endroits inattendus. »

     Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    À terme, les branches et les feuilles seront amenées à recouvrir les vases des deux ficus et des trois camphriers pour donner l’impression d’être les racines flottantes. Ça donne envie d’aller y jeter un œil !

    Une drôle de forêt


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique