• Cet événement inattendu ne doit pas grand chose au hasard. À Ivry, les herbicides sont bannis du cimetière depuis 2015. Explications.

    Dès que la nature peut reprendre ses droits, elle le fait. Pour preuve, ces cinq petits renardeaux nés dans le cimetière d’Ivry-sur-Seine, à quelques mètres seulement de la capitale. Des images sublimes qui nous prouvent une chose : quand la chimie s’en va, la faune revit. Explications.

    Depuis 2015, la ville d’Ivry-sur-Seine a fait de son cimetière une zone zéro phyto : plus aucun produit chimique n’y est répandu. Ni insecticides, ni herbicides. Résultat : la végétation a peu a peu repris position, ouvrant la voie au retour d’une véritable biodiversité. Après la réapparition des éperviers, des piverts, des chauves-souris, des hérissons et des chouettes, une renarde a même choisi ce cimetière pour donner naissance à ses cinq petits !

    Regardez, c’est très beau (une vidéo du Parisien) :

     

    Et inutile de s’alarmer, l’endroit ne devrait pas être envahi par les renards. Comme le souligne un spécialiste cité par Le Parisien, la surface (28 ha) n’est suffisante que pour un couple et « les petits partiront d’eux-mêmes. »

    C'est le gardien des lieux, Benoît Gallot, qui est aux premières loges, il les voit jouer autour des sépultures, toujours lorsque le cimetière est fermé au public. Le renard est craintif, il faut éviter de s'en approcher et de l'effrayer.

    Des renardeaux dans un cimetière?

    Le phénomène n'est pas nouveau. Déjà en 2015 un couple de renards avait élu domicile dans le cimtière. C'est l'année où la commune a arrêté l'utilisation des herbicides pour prendre soin des espaces verts. Depuis, d'autres animaux profitent de ces 28 hectares comme les chouettes hulottes, les hérissons, les chauve-souris. Une vie sauvage et tout un écosystème s'est ainsi recréé au fil du temps.

    Depuis que les herbicides ont disparu, cet espace est redevenu un lieu de vie. Pour un cimetière, tout un symbole.


    16 commentaires
  • Chef-d’œuvre de Mère Nature, les montagnes de Vinicunca, au Pérou, font partie des plus mystérieuses merveilles du monde. Ces incroyables formations géologiques ont des airs de mille-feuilles multicolores, d’où leur surnom de « montagnes arc-en-ciel ».

    Petits bijoux perchés à 4265 mètres d’altitude au sud du Pérou, près de Cuzco, les montagnes de Vinicunca ont tout d’une œuvre psychédélique. Ce qui rend ces formations rocheuses si colorées, ce sont les différentes couches de minéraux révélées au fur et à mesure que la glace qui recouvrait le Vinicunca a fondu et que le sol s’est érodé.

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    Le rouge provient du fer oxydé (de la rouille), le jaune est dû à la présence de sulfure de fer, le violet-brun provient de la goethite ou de la limonite oxydée, et la chlorite est à l’origine des nuances de vert (et non pas la végétation).

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La météo joue un rôle important dans les couleurs perceptibles sur place. Par temps clair, plus la luminosité est forte et plus les couleurs sont vibrantes, donnant à ces montagnes des airs d’arc-en-ciel ondulé.

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    Vininunca fait partie d’Auzangate, une montagne de la cordillère de Vilcanota dans les Andes. Elle est considérée par les locaux péruviens comme une montagne sacrée ayant un esprit. Depuis les temps pré-Incas, la montagne est un lieu de culte et d’offrandes. Une tradition qui se perpétue aujourd’hui.

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    Bien que les montagnes arc-en-ciel soient devenues populaires auprès des touristes, nombre d’entre eux s’acclimatent difficilement à cette altitude. De quoi préserver les lieux sur lesquels veillent les locaux.

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    Des formations géologiques qui révèlent toute leur splendeur, en contraste avec le ciel bleu, formant une barrière formidable entre le désert côtier et la jungle amazonienne.

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    La montagne aux couleurs de l'arc en ciel

    Un spectacle gratuit offert par la nature.


    17 commentaires
  •  Dopées à la fantaisie et à la bonne humeur, ces résidentes d'un Ehpad ont choisi de s'exprimer en chanson... et ça dépote !

    À partir de quel âge faudrait-il renoncer à rire de soi, à s’amuser et à se déguiser ? Jamais ! Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à faire la connaissance des « mémés » de Montbéliard ! Résidentes d’une maison de retraite, elles ont uni leurs forces, leur folie et leur fantaisie dans un clip déjanté qui nous rappelle à toutes et tous à un devoir essentiel : profiter de la vie !

    Les mémés s'éclatent

    Six résidentes de maison de retraite ont décidé de dire non aux idées reçues sur la vie en Ehpad. Elles le prouvent avec un clip plein d’humour et de joie qui détourne "Je veux", la chanson de Zaz.

    C'est un clip de plus de quatre minutes. Plein d'enthousiasme et d'humour, il met en scène six résidentes d'une résidence à Audincourt dans le Doubs. Pâquerette (83 printemps), Jacqueline, Colette, Anne-Marie et leurs deux amies ne refusent aucun des plaisirs de la vie. Elles chantent, fument (un peu), se rêvent pilotes automobiles, transformant un fauteuil roulant en petit bolide pour faire la course dans le couloir de la résidence... Elles rigolent, sont vivantes et ne se couchent pas comme les poules! Bref, elles s'éclatent, ont des projets et profitent de la vie. Une façon de dynamiter bien des clichés autour de la vie en institution.

     

    Intitulée "Les Mémés s'éclatent", leur vidéo a été tournée dans le cadre du projet "Citoyennage" issu d'un partenariat avec l'AD-PA (Association de directeurs d'Ehpad et de services à domicile) et l'association Colchique, dédiée au services de soins à domicile sur le territoire de Belfort. 
    L'objectif est de  valoriser l'image des personnes âgées en Ehpad et les résidences seniors et de montrer que l'entrée dans le grand âge ne signifie pas la fin de la citoyenneté. La vidéo a déjà été vue par 190 000 internautes conquis qui ont salué l'initiative. Les télés s'arrachent déjà ces six super mamies.

     

    Les mémés s'éclatent

    Déguisées en punk ou en skateuse, montant sur des manèges ou se défiant sur des fauteuils roulants, ces mamies sont la preuve vivante qu’il n’existe pas d’âge pour faire n’importe quoi. Regardez, ça fait beaucoup de bien !

    Déguisées en punk ou en skateuse, montant sur des manèges ou se défiant sur des fauteuils roulants, ces mamies sont la preuve vivante qu’il n’existe pas d’âge pour faire n’importe quoi. Regardez, ça fait beaucoup de bien !

    Les mémés s'éclatent

    La vidéo a été présentée aux 200 participants du colloque « Passer de l’exclusion à l’inclusion », le 23 avril dernier, au musée Peugeot à Sochaux. Il doit également être diffusé les 6 et 7 septembre prochains lors du colloque AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées), devant 6 000 à 7 000 professionnels.

    Les mémés s'éclatent

    Une belle et joyeuse leçon de vie.


    22 commentaires
  • Cela fait quasiment un an que ces deux jeunes frères écossais suivent les péripéties de leur bateau-pirate sur les mers du globe. Une sacrée aventure.

    Aventuriers en culottes courtes

    En mai 2017, deux jeunes frères écossais de 8 et 5 ans ont eu l’idée de mettre leur bateau Playmobil à la mer. Le petit navire de plastique, équipé d’une puce GPS, vogue depuis autour du monde. Une drôle d’aventure maritime, que les internautes peuvent suivre grâce à la page Facebook créée par la famille.

    Aventuriers en culottes courtes

    Cela fera bientôt un an que la petite embarcation Playmobil de Ollie et Harry Ferguson a pris le large. Les deux jeunes frères, âgés de 5 ans et 8 ans, ont largué les amarres de leur Adventure(c’est ainsi qu’ils ont baptisé leur bateau) au large de la ville de Peterhead, au nord de l’Écosse, comme le rapporte la BBC à l’époque.

    Afin de lui assurer une meilleure flottaison, le bateau a été customisé pour la haute mer : un contrepoids lui offre une meilleure stabilité, et il a été renforcé à l’aide de polystyrène. Grâce à cela, il est parvenu à dériver vers la Scandinavie avant de rejoindre les côtes du Danemark, de la Suède et de la Norvège.

    Aventuriers en culottes courtes

     Chaque fois que l’Adventure s’est retrouvé bloqué en bord de mer, des promeneurs l’ont remis à flot. En effet, Ollie et Harry avaient anticipé un tel cas de figure en laissant un petit message à bord du bateau expliquant leur histoire et la marche à suivre. Depuis, il fait le tour du monde.

    Aventuriers en culottes courtes

    Le bateau est équipé d’une puce GPS qui permet de suivre son parcours. Le dispositif a été installé par l’équipage du Christian Radich, un navire norvégien qui l’a repéré en mer avant de le relâcher au large de la Mauritanie, en novembre 2017.

    L’Adventure a alors entamé une incroyable traversée de l’Atlantique, avant de se diriger vers les côtes sud-américaines. Aux dernières nouvelles, il se trouverait actuellement au large de la Guyane.

    Aventuriers en culottes courtes

     Les parents des deux garçons expliquent à la BBC :

    « Lorsqu’ils rentrent de l’école, ils nous demandent si nous avons eu des nouvelles du bateau. »

    Aventuriers en culottes courtes

    Aventuriers en culottes courtes

    Aventuriers en culottes courtes

    Pour suivre l’itinéraire en temps réel du petit navire Adventure, rendez-vous sur la page Facebook The Days Are Just Packed

    Une aventure rocambolesque qui a le mérite de faire rêver les deux jeunes garçons de voyages, de leur ouvrir l’esprit et de leur apprendre la géographie. 


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique