• Quand les arbres et le grand air remplacent quatre murs et le tableau noir, ça permet d'envisager l'école (et la vie) sous un jour nouveau.

    Des écoles en forêt, l'exemple Danois

    Tandis que les écoles françaises commencent tout juste à envisager de débitumer leurs cours de récréation pour y laisser entrer un peu de verdure, au Danemark, on va déjà beaucoup plus loin, et depuis très longtemps. Dans ce pays nordique, 20% des écoles maternelles font carrément cours en pleine forêt ! Lumière sur une tradition à importer chez nous de toute urgence.

    Des mômes de 4 ans qui grimpent dans les arbres jusqu’à 6 mètres de haut, manipulent couteaux et scies et apprennent l’alphabet sur des troncs d’arbres… Voilà ce que l’on peut observer dans ces écoles des bois où l’on développe le savoir des enfants autant que l’on encourage leur vaillance, leur autonomie et leur confiance en eux.

    Des écoles en forêt, l'exemple Danois

    On appelle ces écoles des skovbørnehaver, qui selon le quotidien français signifie littéralement "jardin d’enfants de forêt". Les élèves n’ont pas cours dans des salles de classe, mais à l’extérieur, au milieu des arbres dans la forêt. Le Danemark compte environ 700 établissements de ce genre, soit environ 20 % des écoles maternelles.

    Des écoles en forêt, l'exemple Danois

    Âgés de 3 à 6 ans les enfants passent leurs journées au contact de la nature, parfois dans le froid, autour d’ateliers de bricolage. Si voir des enfants avec des scies est effrayant, le journaliste assure qu’il n’y a pas de dangers, les outils étant peu coupants. De plus trois adultes sont là pour superviser la trentaine d’élèves.

    Ce type d’établissement a vu le jour au Danemark au début des années 1950. Très vite, le gouvernement a vu les avantages économiques de l’école en plein air : elles nécessitent peu d’infrastructures.

    De nombreux spécialistes s’entendent pour vanter les bienfaits du contact avec la nature sur le développement des enfants. Selon les travaux du biologiste suédois Patrik Grahn relayé par Le Monde, les enfants qui étudient dans ce cadre sont "moins souvent malades, plus sociables et ont une meilleure concentration." Cela présenterait aussi l’avantage de rendre les plus petits écoresponsables.

    Regardez à quoi ça ressemble.

    Un tel modèle pourrait-il s’importer en France ? Difficile à dire. C’est une culture très différente de celle des pays du nord. "Selon la tradition nordique, nous n’avons pas peur que les enfants tombent. Ils ont le droit de grimper aux arbres, de jouer dans l’eau…", raille Sisse Trolle-Laiq, conseillère chargée des maternelles à la municipalité de Copenhague, interrogée par le quotidien national.

    Des écoles en forêt, l'exemple Danois

    Le Danemark - l’un des pays du monde où on est le plus heureux - a toutefois réussi à exporter avec succès son modèle chez certains de nos voisins : en Angleterre ou en Allemagne par exemple qui compte 2 000 skovbørnehaver.

    Des écoles en forêt, l'exemple Danois

    La nature a tellement à nous apprendre. Pourquoi enfermer nos enfants dans des classes bruyantes et austères alors que le monde pourrait s’offrir à eux ?


    15 commentaires
  • CANO CRISTALES : EN COLOMBIE, UNE RIVIÈRE ARC-EN-CIEL QUI FASCINE.

    Ce cours d'eau revêt ces jours-ci des couleurs inouïes. Un phénomène magique qui résulte d'une combinaison entre plantes endémiques et roches anciennes.

    La rivière arc-en-ciel

    L’endroit est si beau qu’on le dirait irréel. Pourtant, cette rivière aux couleurs de l’arc-en-ciel existe bel et bien. On la trouve en Colombie, à 150km de la capitale Bogota. Lumière sur un site exceptionnel qui nous rappelle une nouvelle fois comme notre Terre est belle.

    Cano Cristales (c’est son vrai nom) se trouve dans le parc national de La Macarena.

    La rivière arc-en-ciel

    Outre « la rivière arc en ciel », ce cours d’eau coloré est également surnommé « arc-en-ciel liquide », « ruisseau des cristaux », « rivière aux cinq couleurs » ou encore « rivière échappée du paradis ».

    La rivière arc-en-ciel

    À l’origine de ces teintes inouïes, des plantes aquatiques et endémiques appelées macarenia clavigera qui donnent des couleurs vertes, rouges et jaunes.

    La rivière arc-en-ciel

    La rivière arc-en-ciel

    Un spectacle de toute beauté qui, de septembre à novembre, devient extraordinaire : le niveau de l’eau est plus faible, permettant aux plantes de recevoir plus de soleil, de se développer à leur maximum et de laisser éclater toutes leurs couleurs.

    La rivière arc-en-ciel

    Ajoutez à cela les couleurs du sable et de certaines roches vieilles de plus d’1,2 million d’années, et vous obtenez cette palette de couleurs absolument renversante.

    La rivière arc-en-ciel

    Même les billets de banque rendent hommage à l’endroit.

    La rivière arc-en-ciel

    Longtemps sous le contrôle militaire des Farc, la zone n’est sécurisée que depuis 2010. Un détail qui explique sans doute pourquoi l’endroit reste encore peu connu.

    La rivière arc-en-ciel

    Cependant, la rivière arc-en-ciel attirant aujourd’hui de plus en plus de monde, les autorités doivent désormais restreindre l’accès à quelques personnes chaque jour.

    La rivière arc-en-ciel

    Normal : tout doit être fait pour préserver un tel joyau.

    La rivière arc-en-ciel

    La rivière arc-en-ciel

    La rivière arc-en-ciel

    Des images de toute beauté.


    20 commentaires
  • L’invasion de notre quotidien par des écrans de toute sorte est un véritable bouleversement Pourtant, elle ne devrait surprendre personne. Tout avait été prédit depuis longtemps et, qui plus est, avec un degré de précision pour le moins troublant. Pour preuve, cet étonnant reportage d’anticipation diffusé à la télévision française il y a cinquante ans.

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968

    Le 8 mars 1968, à l’occasion du Salon de arts ménagers, l’émission Panorama imaginait ce à quoi ressembleraient nos vies lorsque les ordinateurs auraient fait leur entrée dans les foyers. Eh bien, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a vu étonnamment juste !

    Télétravail, bases de données, enseignement à distance, achats en ligne, visioconférences, suivi médical, jeux en ligne…. rien n’a été oublié, pas même les risques que pourrait nous faire courir ce mode de vie… Regardez :

     

    « Cette facilité de la vie quotidienne que l’avenir nous propose, est-ce que cela veut dire aussi que nous serons plus heureux ? »

    « On sera certainement plus heureux. Après, est-ce qu’on l’appréciera, ça, je n’en sais rien. »

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968

    Bien vu. Très bien vu même.

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968

    Invasion des écrans anticipée depuis 1968


    17 commentaires
  • Si l'apprentissage du bonheur a lieu tout au long de la vie, l'enfance est le moment propice pour acquérir les bons réflexes de l'épanouissement.

    Si être heureux, ça se décide, il semblerait que ça puisse également s’apprendre. Entraîner notre mental au bonheur et au bien-être et créer un sentiment durable de sérénité et d’épanouissement pourrait s’acquérir dès l’école. C’est en tout cas ce dont sont persuadées ces 1 000 écoles de la région de Delhi, en Inde.

    Apprendre à être heureux

    Les écoliers de la région de Delhi qui viennent de faire leur rentrée à la mi-juillet ont désormais droit chaque matin à des « leçons de bonheur » afin de favoriser leur épanouissement personnel.

    Plus de 1 000 écoles de Delhi démarrent à présent leur journée par des cours de 30 à 45 minutes sur le bonheur, au cours desquels les enfants apprennent la pleine conscience et à prendre soin de soi. Les législateurs espèrent que le programme aidera à soulager l’anxiété et le stress, qui sont monnaie courante chez les Indiens actifs. Regardez :

     

    Manish Sisodia, le ministre de l’Éducation de Delhi, a déclaré.

    « Nous avons donné au monde la crème de la crème des talents. Nous avons donné aux industries la crème de la crème des professionnels. Nous avons réussi jusqu’à présent. Mais avons-nous été capables de livrer la crème de la crème des êtres humains à la société, à la nation ?

    Si une personne passe 18 ans au sein de notre système éducatif et devient ingénieur ou fonctionnaire, mais continue à jeter ses déchets sur le sol ou à se livrer à la corruption, alors pouvons-nous vraiment dire que le système éducatif fonctionne ? »

    Apprendre à être heureux

    Grâce aux « cours de bonheur », les enseignants discutent avec les élèves de personnes inspirantes et d’histoires encourageantes ; les élèves suivent une méditation guidée et ils sont invités à visualiser les choses qui les rendent heureux afin d’améliorer leur humeur et leur motivation. Le meilleur dans tout ça ? Il n’y a pas de notes, d’examens ou de manuels pour cette leçon.

    Apprendre à être heureux

    À quand une « leçon de bonheur » dans toutes les écoles du monde ?


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique