• Pour la première fois en France, un artiste a réalisé une peinture monumentale à l'intérieur d'une église située près de La Rochelle.

    Une œuvre unique dans une église

    Voici une œuvre d’art unique en son genre. À Châtelaillon-Plage, en Charente-Maritime, un artiste contemporain a donné un véritable coup d’éclat à une église du 19e siècle. Son idée ? Repeindre avec des couleurs flamboyantes la voûte de cette dernière. Une découverte spectaculaire.

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    Amaury Dubois est un artiste peinte contemporain originaire de Lille. Son travail, plein de vie et de fraîcheur, est aujourd’hui visible à l’intérieur de l’église Sainte-Madeleine de  Châtelaillon-Plage, à 15 kilomètres de La Rochelle.

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    À la demande de la mairie, Amaury Dubois a imaginé et conçu une œuvre magistrale : il s’agit d’une fresque street art de 600 mètres, respectant à la fois la dimension spirituelle du lieu et l’identité colorée de la station balnéaire. « L’ampleur, la symbolique, le temps passé dans l’église ont fait que j’ai parfois eu l’impression de faire partie de l’œuvre, que je lui appartenais… » a expliqué l’artiste au Journal du Design.

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    Une œuvre unique dans une église

    Il s’agit de l’une des plus grandes fresques jamais réalisées dans une église française. Sur les réseaux sociaux, le Lillois a décrit cette réalisation comme étant « inoubliable et riche d’émotions ».

    Vous pouvez découvrir tout l’univers de cet artiste sur son site officiel, ainsi que sur ses comptes Facebook et Instagram. Belle découverte !


    26 commentaires
  • Charmée par le son de la harpe, une biche vient écouter la musique de cette jeune fille.

    Lorsque le charme opère

    En entendant la harpe, la biche s’est timidement approchée de la musicienne pour profiter du concert. Un vrai moment de grâce.

    Lorsque le charme opère

    Simple curiosité ou réelle mélomane ? Une chose est sûre : cette biche a été intriguée par ce qu’elle a vu et entendu. Et ces images devenues virales nous offrent un moment d’une rare beauté.

    Partageant depuis peu ses prestations sur Youtube, Naomi SV, une harpiste canadienne de 26 ans, a pris l’habitude de se filmer. Et pour cette reprise en pleine nature de la célèbre chanson The Sound of Silence de Simon & Garfunkel, une invitée s’est discrètement glissée dans son cadre.

    Naomi SV, citée par Mashable :

    « Je connais assez bien la zone où j’ai filmé, et je sais que les biches sortent généralement lorsque le soleil commence à se coucher. »

    Lorsque le charme opère

    Lorsqu’elle a remarqué du coin de l’œil que l’animal l’observait, c’est donc sans grande surprise qu’elle a continué à jouer.

    Lorsque le charme opère

    Mais en entendant, si proche d’elle, la biche s’enfuir dans les bois, c’est la jeune femme qui a sursauté :

    « Le bruit de la course m’a fait penser qu’elle allait m’attaquer, d’où la réaction nerveuse.

    Lorsque le charme opère

    Sous la vidéo, un internaute compare ces images au mythe grec d’Orphée, qui jouait de la lyre pour charmer les animaux sauvages. Pour décrire la vidéo, l’artiste préfère utiliser une référence plus populaire :

    « Une biche a transformé ma session de harpe en film Disney. »

    Lorsque le charme opère

    Après cette rencontre surprenante, la jeune femme, qui ne joue de la harpe que depuis quelques mois, a tout de même enregistré la version complète de la chanson. Et même sans l’apparition de l’animal, la reprise est d’une grande délicatesse.

    Un joli moment suspendu.

     


    29 commentaires
  • Cet artiste-photographe passionné de voyage piège les internautes en réalisant des trompe-l'œil originaux. De véritables œuvres d'art.

    Vous n’imaginez pas tout ce que l’on peut faire avec une simple feuille de papier. La preuve en images, avec cet artiste surprenant qui met en scène des monuments et paysages grâce à des découpages. Le résultat est remarquable.

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Paperboyo est un artiste bien connu des internautes. Très actif sur les réseaux sociaux, il partage jour après jour avec ses fans des clichés toujours plus originaux. Il s’adapte à son environnement (des paysages urbains et des monuments célèbres) et détourne avec efficacité ses photographies en intégrant une petite figure noire : souvent des personnages ou des objets.

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Les montages sont réalisés avec une incroyable précision, regardez  :

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Trompe-l'œil

    Des trompe-l’œil amusants et inventifs. 


    33 commentaires
  • Ces masques africains sont directement inspirés par la folie des émojis.

    Tradition et modernité

    Quand la modernité inspire les arts traditionnels, ça peut donner de très bonnes choses. Démonstration avec ces "amojis" venus de Namibie.

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Les émojis ont envahi nos écrans et, par la même, notre quotidien. Un déferlement soudain qui a révolutionné notre façon de communiquer mais qui, paradoxalement, se marie très bien avec des traditions beaucoup plus anciennes, voire ancestrales.

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Démonstration avec le photographe Toufic Beyhum qui a eu l’idée d’adapter quelques-uns des émojis les plus populaires sous forme de masques africains traditionnels.

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    En Namibie, rapporte le site Konbini, Toufic Beyhum s’est aperçu que, comme partout ailleurs dans le monde, les smartphones s’étaient imposés avec une insolente facilité.

    Tradition et modernité

    « Les gens marchent comme des zombies, les yeux rivés sur leur téléphone, ils regardent leurs réseaux sociaux en s’envoyant des messages. »

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    De cette observation est née l’idée de fabriquer des masques de bois traditionnels ornés notamment de plumes et de coquillages reproduisant des émojis.

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Des artisans locaux se sont alors mis au travail. Ainsi naissaient les « amojis » contraction des mots « africain » et « émojis ».

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Tradition et modernité

    Une démarche originale et créative qui parvient à faire cohabiter des univers finalement pas si éloignés que ça…


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique