• Un hôtel cinq étoiles reçoit la visite d'une famille d'éléphants.

    Des invités de marque

    Bien qu'un hôtel de luxe ait été construit sur leurs leur route, cette famille d'éléphants n'a jamais changé d'itinéraire.

    Des invités de marque

    Dans cette vidéo, l’expression « un éléphant dans un magasin de porcelaine » se joue au pied de la lettre. France 5 a en effet immortalisé une étrange scène : celle d’une famille de pachydermes en villégiature dans un hôtel 5 étoiles, situé en Zambie.

     

    Non vous ne rêvez pas, ce troupeau d’éléphants traverse bien avec grâce et délicatesse le hall d’un hôtel de luxe.

    Des invités de marque

    Et chaque année c’est le même manège ! Au cours de leur migration, les mastodontes passent par le lodge, construit au beau milieu de leur itinéraire. Les éléphants ont bonne mémoire, c’est connu, et une sacrée détermination : pas question de bousculer le trajet établit !

    Des invités de marque

     

    Si on peut évidemment regretter que l’homme ait pris le pas sur leur environnement naturel, on ne peut que s’émerveiller devant ses images incroyables et la majestuosité de ces animaux qui continuent de régner en maîtres sur leurs terres.

    Des invités de marque

    Des invités de marque

    Des invités de marque

    Des invités de marque


    10 commentaires
  • N'oubliez pas de lever le nez si vous passez par la gare d’Angers Saint-Laud. Une œuvre design étonnante et verdoyante vous accueille dans le hall.

    Une drôle de forêt

    Des arbres qui flottent dans les airs, c’est l’étrange spectacle qui vous attend si vous passez cet été par la gare d’Angers. Une installation poétique mise en place en 2017, qui rappelle l’univers des films d’Hayao Miyazaki. De quoi vous détendre et vous faire voyager en attendant votre correspondance.

    Une drôle de forêt

    Au beau milieu du hall de la gare d’Angers Saint-Laud, une forêt suspendue accueille les voyageurs. Les cinq arbres encerclés d’arceaux lumineux et suspendus à cinq mètres du sol apportent une jolie touche de verdure au décor parfois austère de ces lieux de transit. Une façon de « recréer du lien entre les urbain et la nature » explique son designer Alexis Tricoire, spécialiste des aménagements en lien avec le végétal et l’environnement.

     L’œuvre, baptisée “La Nature en lévitation”, représente un monumental paysage intérieur, symbolisant la porte d’entrée de la ville d’Angers et d’une région très verte. La nuit, les arbres satellisés d’arceaux lumineux se reflètent sur la façade vitrée de l’édifice, offrant un nouveau rayonnement à la gare dans son paysage urbain.

    Une drôle de forêt

    Son créateur raconte :

    “C’est une commande de la SNCF pour donner un côté emblématique à la porte d’entrée d’Angers. (… )Les roues, autour des pots, symbolisent le train, le mouvement. Et pour le reste, c’est une intention poétique visant à recréer un lien émotionnel à la nature en la plaçant dans des endroits inattendus. »

     Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    Une drôle de forêt

    À terme, les branches et les feuilles seront amenées à recouvrir les vases des deux ficus et des trois camphriers pour donner l’impression d’être les racines flottantes. Ça donne envie d’aller y jeter un œil !

    Une drôle de forêt


    32 commentaires
  • En cas d'infraction au code de l'environnement, on risque une amende, parfois salée, ou même une peine de prison. En Charente-Maritime, le parquet de Saintes a choisi la pédagogie et l'information. Il propose des stage de citoyenneté aux contrevenants.

    La pédagogie au lieu de la punition

    Ces stages (payants) n’ont qu’un objectif : expliquer aux contrevenants en quoi leurs actes peuvent avoir de graves conséquences pour notre environnement commun. On y apprend, par exemple, que brûler 50 kilos de déchets verts, c’est l’équivalent de 3 mois de chauffage au fuel ou de 6 000km parcourus par une voiture diesel. Des comparaisons impressionnantes et concrètes qui font réfléchir… et peuvent éviter la récidive.

    La pédagogie au lieu de la punition

    France 3 a suivi l’un de ces stages en pleine nature. Regardez :

     Une première en Nouvelle Aquitaine, fruit d'un partenariat entre le parquet, la médiation et des partenaires environnementaux. Pendant une journée, les stagiaires qui ont tous commis une infraction au code de l'environnement, vont apprendre et s'informer.

    La pédagogie au lieu de la punition

    Ils découvriront par exemple que brûler 50 kilos de déchets verts équivaut à 3 mois de chauffage au fioul d'un pavillon ou 6 000 kilomètres au volant d'une voiture diesel.

    Rouler en moto ou en quad dans une zone Natura 2000, pécher la civelle hors période sont des infractions qui peuvent vous valoir une amende jusqu'à 1500 euros et parfois des peines d'emprisonnement, avec, mais aussi sans sursis. Mieux vaut le savoir.

    La pédagogie au lieu de la punition

    Infliger des amendes ou des peines de prison en cas d’infraction au code de l’environnement, c’est bien. Mais compléter le champ des condamnations par ce genre de stage, c’est certainement indispensable. Car plus une loi est connue ET comprise, plus elle aura de chances d’être respectée.

    La pédagogie au lieu de la punition

    Une belle initiative.


    33 commentaires
  • Le monde regorge de surprises et de mystères, et nous en fait parfois voir de toutes les couleurs ! Comme ce lac rose d'Australie.

    Quand la nature nous surprend

    Au large du continent ouest australien, sur l’île de Middle Island, au beau milieu de l’archipel de la Recherche, se trouve le lac Hillier. Sa particularité ? Il est rose. Pourquoi ? C’est la question que se posent nombre de scientifiques depuis plus de deux siècles.

    Quand la nature nous surprend

     

    Long de 600 mètres pour 250 mètres de largeur, ce petit lac d’Australie Occidentale situé au nord de Middle Island a été découvert en 1802 par l’explorateur, navigateur et cartographe britannique Matthew Flinders, qui en avait déjà prélevé un échantillon sans pouvoir expliquer la raison de cette couleur si particulière. Une eau rose, qui ressort d’autant plus que le lac, entouré d’une forêt dense d’eucalyptus, est situé près de l’océan. Du vert et du bleu qui forment un contraste marqué avec ce rose étonnant.

    Quand la nature nous surprend

    Quand la nature nous surprend

    À ce jour, on ne sait toujours pas bien pourquoi le lac Hillier est rose. Certains scientifiques estiment que la présence d’une micro-algue typique des marais salants, Dunaliella Salina, qui produit du caroténoïde – un pigment de couleur orangée que l’on retrouve également dans la carotte – pourrait expliquer cette couleur.

    Quand la nature nous surprend

    D’autres estiment qu’elles viendrait plutôt des bactéries halophiles (qui se développent en milieu très salé) présentes dans les nombreuses croûtes de sel qui composent le lac. Une autre théorie enfin avance que cela pourrait provenir d’une réaction chimique entre le bicarbonate de sodium et le sel présents dans l’eau. Autrement dit, personne n’est sûr de rien.

    Quand la nature nous surprend

    Ce que l’on sait en revanche, c’est que les analyses ont révélé que l’eau du lac est tout à fait inoffensive pour l’homme. On pourrait donc sans aucun souci aller y piquer une petite tête, si toutefois cela ne requérait pas une autorisation spéciale ! En effet, il est aujourd’hui interdit de s’y baigner. Mais pour les plus curieux, il est tout à fait possible de le survoler en hélicoptère !

    Le lac Hillier n’est pas unique en son genre. En effet, il existe à travers le monde d’autres lacs à la teinte rosée : le lac Retba au Sénégal, le Syvach en Crimée, le lac Natron en Tanzanie, ou encore le Pink Lake, également en Australie Occidentale. Voyez seulement :

    Quand la nature nous surprend

    Quand la nature nous surprend

    Quand la nature nous surprend

    Ça donne envie de voir la vie en rose, non ?


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique