• Handicap, villes les plus accessibles

    La question du handicap se trouve au coeur de la politique européenne en matière de Justice et Droits de l’Homme.

    Handicap, villes les plus accessibles

    Handicap, villes les plus accessibles

    C’est pourquoi, tous les ans depuis 2010, la Commission Européenne récompense les villes de plus de 50 000 habitants les plus accessibles, au cours de l’Access City Award. Plusieurs fois primée, la France se positionne cette année encore sur le podium.

    Handicap, villes les plus accessibles

    80 millions de personnes se trouvent en situation de handicap au sein de l’Union européenne. Cela représente 16% de la population. Un chiffre qui, avec le vieillissement généralisé des Européens, devrait augmenter sensiblement dans les années à venir.

    Garantir l’égalité d’accès à des droits fondamentaux et améliorer la qualité de vie de cette partie importante de la population fait donc partie des ambitions de la Commission européenne. Les Access City Award visent à promouvoir et récompenser les efforts des villes européennes réalisés en ce sens. L’an dernier, la ville de Lyon décrochait la première place. Une façon de récompenser sa politique volontariste en termes d’inclusion et d’accessibilité.

    Évreux, deuxième ville la plus accessible d‘Europe.

    Cette année encore la France se démarque grâce à la ville d’Évreux qui se hisse sur la deuxième marche du podium. Depuis quatre ans, l’adjointe au maire Francine Maragliano a lancé de nombreux projets en faveur de l'accessibilité. Des efforts récompensés le 4 décembre 2018 par la Commission européenne.

    Si la question de l’accessibilité est souvent évoquée pour les handicaps dits « visibles », c’est sur un autre versant que l’équipe municipale s’est particulièrement investie. En sonorisant les feux de signalisation pour les malvoyants ou en prévoyant des documents en écriture FALC (Facile à Lire et à Comprendre) dans les services municipaux, ou en créant les Sanibus – un réseau de transport adapté, la mairie a souhaité mettre l’accent sur l’inclusion des personnes souffrant d’un handicap « non visible » (cécité, surdité, défaillances cognitives, autisme…).

    Handicap, villes les plus accessibles

    Le but : redonner de l’autonomie au plus grand nombre. Francine Maragliano précise que toutes ces améliorations sont pensées pour tous, car :

    « une ville accessible pour les uns c’est tout simplement une ville plus agréable pour les autres. »

    Et cela passe notamment par la pédagogie car, comme elle l’explique : « les améliorations ne valent rien si les agents de la mairie ne savent pas communiquer dessus et que les usagers n’en ont pas connaissance.»

    Handicap, villes les plus accessibles

     Les Pays-Bas, grands gagnants.

    Lors de cette édition, les Pays-Bas ont remporté la première place avec la ville de Breda. Située entre Anvers et Rotterdam, la ville de 200 000 habitants a prouvé son engagement en faveur de l’inclusion en rendant tous les espaces publics, comme les parcs et les magasins, accessibles tous. Elle s’est également appuyée sur les technologies numériques pour faciliter l’usage de ses transports publics à l’ensemble de ses habitants.

    Handicap, villes les plus accessibles

    Sur la troisième marche du podium on retrouve Gdynia, une ville polonaise dont les efforts en termes d’inclusion des personnes avec handicap mental ont été soulignés.

    Handicap, villes les plus accessibles

    Deux autres villes ont également reçu une mention spéciale pour leur engagement en faveur d’un tourisme inclusif : Kaposvár en Hongrie et Vigo en Espagne pour son architecture innovante dans un centre ville historique pourtant vallonné.

    Mais ceci ne doit pas nous faire oublier que la majorité des villes sont de véritables parcours du combattant pour les personnes à mobilité réduite, quelques exemples rencontrés.

    Handicap, villes les plus accessibles

    Handicap, villes les plus accessibles

    Handicap, villes les plus accessibles

    Handicap, villes les plus accessibles

    La question de l’accessibilité et du handicap vous touche et vous souhaitez faire des propositions concrètes ?

    Handicap, villes les plus accessibles

    Prenez la parole sur la plateforme Fluicity, l’appli de participation citoyenne. Proposez vos idées, commentez celles de vos concitoyens et votez pour les plus inspirantes. Toutes vos propositions seront étudiées par la Commission européenne.

    Handicap, villes les plus accessibles

    « Un repas pour 2 eurosUn discourt très inspirant »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Samedi 5 Janvier à 21:05

    Je vous souhaite une douce soirée sereine, bien amicalement et merci.

    18
    Samedi 5 Janvier à 14:58

    Le problème de la place des handicapés est récurrent
    à Marseille, j'avais signé une pétition il y a quelques années pour que les différents services, magasins et lieux de culture soient accessibles facilement mais ça n'a pas servi à grand chose
    ... il faut dire que la mairie est gérée par un sacré handicapé !
    bonne journée
    Bernard

    17
    Samedi 5 Janvier à 13:40

    Bonjour Claude. C'est bien de prendre conscience de toutes " les impossibilités" des personnes handicapées. Dans mon patelin il y a des rampes qui facilitent le déplacement des personnes en fauteuils roulants aux endroits publics, bibliothèque, ect ect. J'ai une bonne amie qui a une fille de 40 ans qui passe sa vie en fauteuil roulant et les obstacles ne manquent pas. 

     

    Bonne journée

    16
    Samedi 5 Janvier à 13:10

    Bonjour Claude et Marie,  c'est tout a fait vrai la pâte doit reposer un jour et recommencer ainsi de suite durant 3 jours pour avoir une bonne pâte bien  feuilletée , dans le temps on faisait ainsi,  avec maman qui ma tout appris la cuisine, imagines-toi nous étions 8 a table tous les jours,  j'ai 5 soeurs, et nous étions 6 filles, papa, n"a  pas su faire de garçons , mais c'était bien j'était le garçon manqué  et toujours avec mon père a la pêche ou au bois sauf l'hiver,  j'ai fait ce matin ma galette, et des pâtés lorrains que j'aime bien faire moi-même je sais ce que je met dedans, d'ailleurs je fais toutes mes pâtisseries seule ,  et mon petit fils kévin qui a 16 ans  adore ça, il est apprenti pâtissier  c'est de ma faute, quand il avait 2 ans je lui ai appris a faire beaucoup de pâtisserie , mais bon je l'ai toujours eu avec moi , merci Claude pour ta gentille visite, et j'en suis sur que tes pâtés lorrains étaient très bons, la cuisine, c'est de l'amour en cage comme disait ma mère, gros bisous a vous deux, Marie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Vendredi 4 Janvier à 17:49

    Bonsoir Claude, merci pour tes gentilles visites, il fait très froid et la neige est annoncée, Fabien vient de rentrer de la mas, il a fait deux  grosses abs avec chute, donc il s'est blessé au fronf en tombant, car il tombe comme une masse, ça prvient pas, ,  c'est dure ces abs, on ne sait plus quoi faire, mais bon le médicament  va surement agir, il faut un peu de temps,  je te souhaite une belle soirée avec Marie, et que  Dieu vous protègent tous les deux, bisous de Marie

    14
    Vendredi 4 Janvier à 10:23

    Bonjour Claude

    Il y a encore beaucoup de choses à faire mais j'ai envie de positiver et parler de ce qui avance et cette récompense de la commission européenne  en est la preuve ( comme quoi l'Europe n'est pas un frein mais une chance par ex l'université de La Rochelle a été construite en grande partie grâce aux fonds européens ) . Bien sûr il y a encore beaucoup de travail et sans doute des manques de moyens mais avec de la volonté on peut faire des choses et  il faut changer le regard des gens sur toutes les formes de handicap visible ou pas . J'ai ma nièce qui est assistante en école pour enfant autiste c'est un handicap moins visible mais s'en est un ; à l'école où elle travaille ce fut surtout les autres parents d'élèves qu'il a fallu convaincre ... les gens sont bizarres , ils veulent bien l'insertion dans un milieu scolaire normal ... mais chez les autres , dans une autre classe , une autre école . 

    Mais il faut positiver.

    Amitié

    Nadine

    13
    Jeudi 3 Janvier à 20:12

    Résultat de recherche d'images pour "message bonne annee amitie"

    oui Claude ,tu a résonner toujours en sage !il y a l'handicap ,tres souvent qui ne se voit pas ,que la personne souffre le martyre qui a apprit a vivre sans se plaindre puis qu'il ni a pas de solution et pour ne pas faire de la peine a sa petite famille .Dieu  est le plus souvent leur soutien " bisous a vous deux amicalement ....... 

    12
    Jeudi 3 Janvier à 20:02

    Le handicap fait peur pour certains, sans se rendre compte qu'un jour malheureusement ça arrive ainsi, il n'y a pas que les personnes en fauteuil, il y a les mal-voyants, les aveugles entièrement dépendants mais qui refusent l'aide par pitié,  les personnes marchant à tout petit pas de crainte de tomber, la liste est longue.

    Le handicap moral qui n'est pas visible mais perturbant pour la personne atteinte de ne pas savoir s'exprimer...

    La société régresse en beaucoup de soins divers, je ne vais pas étaler ici mes soucis de ce moment, bien amicalement, bonne soirée à vous deux.

    11
    Jeudi 3 Janvier à 18:04

    je vais dire comme notre amie Dom "merci pour cet article qui donne à réfléchir" belle maman qui est désormais chez nous depuis le 21 décembre se déplace avec le déambulateur dans la maison, je la surveille dans ses déplacements, et je l'aide dans son quotidien de chaque instant - une organisation - le principal à son âge c'est qu'elle se trouve bien, qu'elle profite de ces années avant le grand départ, mais on espère la garder très longtemps, elle va fêter ses 93 ans fin janvier - bonne soirée à vous deux, et surtout une bonne année 2019 - bises Mamy Annick

    10
    Jeudi 3 Janvier à 16:03

                              Résultat de recherche d'images pour "Merci des voeux"

    Merci pour tes vœux et à mon tour j'espère que tous tes souhaits se réaliseront en 2019.

    Très bel article, soyons responsables !

    Gros bisous

    9
    Jeudi 3 Janvier à 13:24

    Bonjour Claude, joli article, c'est super bien d'en parler,  mais il y a encore a faire, beaucoup même c'est dure pour les communes pour les villes a qui on supprime les budgets , j'ai du me battre 3 ans pour avoir une place en goudron pour le VSL de mon fils, je suis allée loin aussi loin que j'ai pu , j'y suis arrivée, pas sans mal,  il y a aussi le regard des autres, ça s'est plus dure que tout, car s'il y a le fauteuil avec du handicap très fort, il y a aussi  les handicapés  plus dure a supporter, nous les parents, on si fait on vit avec, mais certaine personnes , eux ou elles, bien souvent en rient ou en parle dans le dos, ça , ça fait mal a la personne qui s'en aperçoit, , tu sais Claude, une fois on m'a invitée a dîner, chez une amie, et la fenêtre ouverte de cette dame avec 5 enfants, disait a ses enfants " rangé vos jouets ,v'la le gosse de fou " tu peux pas savoir , moi qui ai entendu du dehors, le mal que cela ma fait, nous tous repartit et plus jamais je suis allée chez elle,  voilà parfois pour dire, le regard de l'autre, c'est méchant,  il y a encore a faire beaucoup set apprendre a vivre avec un enfant ou une personne handicapé , merci Claude, tu me fais du bien d'en parler, parfois j'ose pas trop  car j'ai peur de blesser ou faire du mal  je l'ai vu sur l'autre blog,  que je viens de fermer,  donc  j'évite,   gros bisous Claude et Marie, merci, Marie

    8
    Jeudi 3 Janvier à 12:26

    Les handicapés, je les vois souvent, mais 16%, c'est beaucoup, je ne savais pas. Autour de moi, les gens les aident, discrètement et gentiment. Avec respect, je peux dire. Merci pour le site. Je vais le lire attentivement.
    Je te souhaite une excellent année 2019,
    Amitiés,
    An

    7
    Jeudi 3 Janvier à 09:26

    La création du jour

    Bonjour Claude,

    l'accès à certains endroits reste souvent impossible à certains handicapés ..

    Lorsque j'habitais les Yvelines, j'avais une amie qui se déplaçait en fauteuil roulant et je connais bien toutes les difficultés qu'elle rencontrait...

    Pour ce qui est de la route pour aller à Toulon, nous avons mis un peu plus d'une heure, mais j'aime faire des photos pendant le trajet, ainsi je garde de bons souvenirs..

    Bonne journée, amicales pensées

    6
    Mercredi 2 Janvier à 20:53

    Beaucoup de progrès ont été faits mais il reste encore beaucoup à faire.

    Par contre, je suis stupéfaite et admirative par l'agilité que certains handicapés font pour se déplacer en ville et partout ailleurs. Ils nous donnent une leçon de courage . Je ne sais pas si je serais capable !

    amicalement

    arlette

    5
    Mercredi 2 Janvier à 18:30
    la griffe du loup

    c'est fou le nombre d'handicapés qu'il y a mais nous en voyons très peu . pourquoi cache t on les handicapé ? je fais parti d'une association o$ chaque soir de spectacles nous en accueillons plus de 100 fauteuils ,handicapé mentaux , accident de la vie et aveugles et plus  . ils sont si heureux que nous les accueillons les bras ouvert et je l'avoue leurs remerciement me fais vraiment chaud au cœur . parfois je me demande si l'handicapé n'est pas celui que l'on voit.mercredissime

    4
    Mercredi 2 Janvier à 18:24

    Bonsoir Claude

    C'est vrai qu'il y a encore beaucoup à faire pour que les handicapés en fauteuil aient accès partout.

    Je te souhaite une bonne année et une pas trop mauvaise santé.

    Contente que cela soit fini. (les fêtes)

    Amicalement

      • Jeudi 3 Janvier à 08:20

        Tu vois ce qui me choque c'est que l'on parle de handicap tout le monde associe ça à une personne en fauteuil, mais on peut souffrir de handicap très lourd sans être dans un fauteuil et la ville et les services publics sont très très loin d'être adapté. Sache qu'il y a aujourdh'ui des enfants qui n'ont pas accès à l'éducation nationale, ont les interdit d'école simplement parce qu'ils doivent se déplacer avec une machine pour respirer, un simple handicap les interdit d'école public et laïc dite obligatoire.

        Amicalement

    3
    Mercredi 2 Janvier à 17:04

    J'en frissonne d'autant plus que mon fils Michel ayant eu il y a deux mois un grave accident de parapente, a failli finir sa vie en fauteuil roulant, s'étant cassé une vertèbre ! Par bonheur, il s'en sort bien ! A demain, puis au 10 puisque je n'emporte pas mon ordi à Paris.

    Amitiés. Hugues

    2
    Mercredi 2 Janvier à 16:46

    Merci pour ce bel article qui nous donne à réfléchir sur cette question.

    Rien qu'avec mon problème de marche avec mes cannes, je constate déjà des lacunes un peu partout, alors, j'imagine ceux en fauteuils ou autres ...

    C'est bien aussi de penser aux autres, aveugles ou sourds ...

    Zut, j'emploie encore mon vocabulaire "à l'ancienne" mais qui signifie la même chose.

    Bon mercredi, cher claude, ainsi qu'à marie ♥
    Repos, enfin tout est fini.
    Gros bisoux soulagés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :