• Lutte contre la déforestation: Le Gabon payé pour poursuivre ses efforts.

    Ce pays, couvert à 90% par des forêts, va recevoir de l'aide. Objectif : qu'il continue à agir contre la déforestation. Explications.

    Sanctionner ceux qui se rendent coupables de déforestation, c’est bien. Mais peut-être faudrait-il aussi encourager ceux qui agissent contre la déforestation. Exemple avec le Gabon qui s’apprête à recevoir 136 millions d’euros en récompense de son action en faveur de la préservation des forêts.

    Encourager les bons élèves

    L’information a notamment été relayée par le magazine GEO. Ce dimanche 22 septembre 2019, l’ONU a annoncé que le Gabon, couvert à 90% par la forêt, deviendrait le premier pays africain à être payé par des fonds internationaux « afin de poursuivre son effort contre la déforestation. »

    Encourager les bons élèves

    Dans un communiqué, l’ONU précise l’objectif d’une telle démarche :

    « La réduction des émissions de gaz à effet de serre due à la déforestation et à la dégradation, l’absorption de dioxyde de carbone par les forêts naturelles. »

    Encourager les bons élèves

    À lui seul, précise GEO, Le Gabon abriterait aujourd’hui 60% des derniers éléphants d’Afrique et 11% de ce pays serait couvert par des parcs nationaux (il en existe 13).

    Encourager les bons élèves

    Compte tenu des efforts du Gabon contre la déforestation, la Norvège versera 136 millions d’euros dans le cadre d’un accord de 10 ans.

    Une très bonne nouvelle.


    27 commentaires
  • Le Danemark a organisé le premier téléthon en faveur du climat.

    Grâce à cette opération, près d'un million d'arbres vont pouvoir être plantés un peu partout au Danemark, et ce, dès cet automne.

    Téléthon en faveur du climat

    Signe que la prise de conscience se généralise, le Danemark a organisé ce week-end le premier téléthon du monde entièrement consacré au climat.

     L’émission a été retransmise ce samedi 14 septembre sur la chaîne publique TV2. Son objectif ? Récolter un maximum d’argent pour replanter un maximum d’arbres.

    Téléthon en faveur du climat

    Au total, les Danois ont donné 2,4 millions d’euros. Une somme qui permettra  de planter très exactement 914 233 arbres et de favoriser l’entretien des forêts existantes.

    Téléthon en faveur du climat

    L’opération a notamment été organisée par Growing treesNetwork. Kim Nielsen, directeur de la fondation, cité par france info:

    « C’est une manière positive d’inspirer les gens, en montrant comment faire la différence par un geste simple pour lutter contre la crise climatique (…) C’est la première fois qu’une émission caritative télévisée se concentre sur les problématiques climatiques, c’est très excitant. »

    Téléthon en faveur du climat

    Les premiers arbres issus de ce téléthon pour le climat seront plantés dès cet automne. Leur mission : capter les émissions de CO2 et, ainsi, combattre le dérèglement climatique.

    Téléthon en faveur du climat

    Une initiative innovante.

    Téléthon en faveur du climat


    38 commentaires
  • L'année 2018 aura été un millésime d'exception pour l'agriculture biologique avec plus de 5 000 fermes qui se sont converties dans l'année. Un chiffre exceptionnel.

    L'année des records

    L’Agence Bio l’annonçait mardi 4 juin : 2018 a été une année record pour l’agriculture bio. En un an, elle a dénombré plus de 5 000 exploitations qui se sont converties au bio. Un record !

    L'année des records

    Frédéric Piot est agriculteur. Sur son exploitation de 230 hectares située en Seine-et-Marne, il produisait principalement des céréales. En 2015, il prend le tournant du bio et dit adieu aux intrants chimiques. Il explique ainsi les raisons de sa conversion à l’agriculture biologique au journal Le Monde:

    L'année des records

    « Je ne voyais plus de perspective dans l’agriculture conventionnelle. Des rencontres et des visites d’autres exploitations m’ont convaincu d’abandonner la chimie. »

    L'année des records

    À la place, il a fait le choix du bio et de la diversité :

    « Nous sommes passés à une dizaine de cultures, comme la luzerne, les lentilles, le soja ou le pois, mais aussi à des cultures valorisées comme le blé, l’orge ou le maïs et nous relançons la betterave. On revient en gros à ce que faisaient nos grands-parents. Et quitte à revenir à avant, nous avons réintroduit l’élevage avec un atelier de poules pondeuses et un troupeau de vaches à viande. »

    L'année des records

    Comme lui, 5 000 exploitants agricoles ont sauté les pas en 2018, abandonnant engrais de synthèse et produits phytosanitaires pour passer au bio. Un record ! D’après les chiffres révélés par l’Agence Bio mardi 4 juin, désormais, 10% de la profession travaille selon les principes d’une agriculture biologique plus respectueuse de l’environnement et de l’Homme.

    L'année des records

     

    Florent Guhl, le directeur de l’agence, s’est félicité de cette progression qui a touché en particulier le secteur céréalier :

    « En 2013, seulement 1% des grandes cultures en France était bio, aujourd’hui nous sommes à 4,3%. »

    L'année des records

    Ces agriculteurs ont compris qu’un nouveau modèle était possible. Espérons qu’ils entraînent d’autres exploitants dans leur sillage !

    L'année des records


    28 commentaires
  • Contre les pesticides, la ville de Caen distribue des coccinelles.

     

    100% efficace et naturel, le recours aux coccinelles permet de se débarrasser des pucerons qui nuisent aux plantes (sans passer par la chimie).

    Pour lutter contre les pesticides

    Puisqu’il faut bien trouver des alternatives aux pesticides, en voici une tout ce qu’il y a de plus naturel et écologique : à Caen, la ville distribue gratuitement des coccinelles aux habitants. Lumière sur une initiative originale et novatrice.

    Pour lutter contre les pesticides

    Les coccinelles détruisent et éloignent les insectes qui nuisent aux fruits, aux fleurs et aux légumes. À un certain stade de développement, précise Le Monde, elles sont capables d’avaler entre 60 et 100 pucerons par jour. Autant dire qu’elles représentent un allié de poids pour le jardinier bio, qu’il soit amateur ou professionnel.

    Pour cette raison (et parce qu’il vaut mieux encourager les méthodes naturelles plutôt que les produits chimiques), la ville de Caen a décidé, comme le souligne le site Actu.fr, d’organiser des distributions de « pontes d’insectes utiles. »

    Pour lutter contre les pesticides

    « Ces distributions sont gratuites et ouvertes à tous les jardiniers qui ont déjà des pucerons sur leurs plantes afin de nourrir les larves à l’éclosion des œufs. »

    Pour lutter contre les pesticides

    Si vous êtes intéressés, sachez que ça se passe chaque vendredi matin jusqu’au 5 juillet de 9h30 à 11h30 au Jardin des Plantes de Caen.

    Pour lutter contre les pesticides

    Pour profiter de la nature, l’homme ne doit pas combattre la nature. Il doit coopérer avec elle. L’initiative caennaise est un bel exemple.


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique