• Du 15 au 30 septembre 2018, la Fête des Possibles, portée par le Collectif pour une Transition Citoyenne, célèbre les initiatives des acteurs et actrices du changement. Ce mouvement né en Grande-Bretagne a pour but de créer un nouveau modèle durable incitant les citoyens à s’impliquer pour l’avenir de la planète.

    Le réseau des villes en transition est né d’un mouvement lancé en 2006 dans la petite ville de Totnes, en Grande-Bretagne. Un an auparavant, Rob Hopkins, un enseignant, créait un modèle de transition dans la ville de Kinsale, en Irlande, avec la participation de ses étudiants. Aujourd’hui, on compte plus de 2 000 initiatives réparties à travers 150 pays du monde, réunies au sein du Réseau International de la Transition.

    La fête des possibles

    Le but ? Inviter les citoyens et citoyennes à prendre conscience des limites de la planète et du rôle que chacun joue dans la transition écologique et énergétique, en mettant en place des initiatives et des projets divers et variés, à l’échelle d’un territoire.

    La fête des possibles

    À cette occasion, les citoyens et citoyennes déjà acteurs du changement, ou en devenir, sont invités à prendre part à la Fête des Possibles, organisée partout en France et en Belgique du 15 au 30 septembre 2018. Regardez :

     

    Sur le site internet de la Fête des Possibles, le Collectif pour une Transition Citoyenne explique le programme :

    « Cette année, les créatrices et créateurs de possibles ouvriront les portes de lieux de la transition (ressourceries, jardins partagés, centrales de production d’énergie renouvelable citoyenne…), proposeront des animations sur le commerce équitable ou encore la finance éthique et solidaire, organiseront banquets végéta*iens, des projections de films, afin de donner envie aux timides de la transition d’agir pour demain dans un contexte joyeux et festif. »

    Des centaines d’événements sont déjà organisés partout en France et en Belgique. Cliquez sur l’image ci-dessous afin d’accéder à la carte interactive :

    La fête des possibles

    Sachez également qu’il est encore possible de créer un rendez-vous et de l’ajouter à l’agenda de l’événement. Un kit de mobilisation est disponible pour vous y aider. Plus d’infos sur ce formulaire d’inscription.


    15 commentaires
  • Nicolas Hulot a claqué la porte du gouvernement, regrettant de ne pas avoir de troupes derrière lui pour le soutenir dans son combat et pour faire plier les décideurs. Alors, en réponse, un anonyme a aussitôt lancé un événement sur Facebook, une « Marche pour le climat » qui aura lieu le 8 septembre à Paris. Résultat ? Un engouement sans précédent, inespéré et bienvenu. Explications.

    Marche pour le climat

    « Est-ce que j’ai une société structurée qui descend dans la rue pour défendre la biodiversité (…), est-ce que j’ai une union nationale sur un enjeu qui concerne l’avenir de l’humanité et de nos propres enfants ? »

    Au moment d’annoncer son départ sur France inter, Nicolas Hulot ne cachait pas son sentiment d’impuissance et de solitude, ajoutant 

    « J’espère que mon départ provoquera une profonde introspection de notre société sur la réalité du monde. »

    Eh bien, visiblement, ses mots ont été entendus. L’événement organisé en écho à ce départ, cette Marche pour le climat, a déjà enregistré plus de 50 000 réponses !

    « La démission de Nicolas Hulot doit nous faire prendre conscience que seul le peuple peut remettre la lutte contre le réchauffement climatique au centre des priorités de nos dirigeants ! »

    L’idée ? Si les autorités ne veulent pas bouger, bousculons-les !

    Marche pour le climat

    Surpris par cet engouement, l’internaute à l’origine de cette initiative souhaite garder l’anonymat mais a confié quelques mots au site WeDemain :

    « J’ai créé l’événement Facebook mardi soir vers 18h mais je dois dire que, depuis, je suis un peu dépassé par l’ampleur de la mobilisation. En même temps, c’est hyper enthousiasmant. »

    Le rendez-vous est fixé à 14h le 8 septembre devant l’Hôtel de ville de Paris mais, depuis, d’autres initiatives similaires voient le jour dans d’autres grandes villes de France. Vous y serez ?

    Marche pour le climat

    Face à la passivité des gouvernants, seule une mobilisation massive, franche et populaire pourra faire bouger les choses. Pour le climat, pour l’environnement, pour notre avenir et celui de nos enfants, avouons que ça vaut le coup d’essayer !

    Pour en savoir plus et indiquer sa présence, c’est ici.


    14 commentaires
  • L'HÉLIODOME ? EN ALSACE, UNE MAISON SANS CLIMATISATION NI CHAUFFAGE.

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Fonctionnant intégralement à l'énergie solaire, cette maison a été pensée et inclinée de façon à tirer le meilleur profit des rayons du soleil.

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Alors que la transition énergétique devient une nécessité urgente et absolue, voici un nouveau type de maison qui mérite toute notre attention. Grâce à ses formes et à son orientation, elle reste fraiche en été et chaude en hiver sans avoir recours ni au chauffage, ni à la climatisation. Découvrez l’héliodome.

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Ébéniste, Éric Wasser a mis 20 ans pour transformer la maison de ses rêves en réalité. Son ambition ? Construire une maison bioclimatique fonctionnant uniquement grâce aux énergies renouvelables, qui ne coûterait pas beaucoup plus cher qu’une maison traditionnelle. Son astuce ? Une architecture qui épouse les rayons du soleil avec malice et efficacité. Le résultat ? Une maison étonnante, belle et 100% écologique !

    Regardez, ça se passe à Cosswiller, en Alsace :

     

    L’architecture au service de la transition énergétique ? Ça marche.

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Maison sans climatisation ni chauffage

    Maison sans climatisation ni chauffage


    17 commentaires
  • Lors d'un voyage en Nouvelle-Zélande, ce viticulteur alsacien a découvert une technique écologique d'entretien des vignes qu'il a voulu tester en France.

    À Traenheim, en Alsace, un viticulteur est l’un des rares à employer cette technique écologique afin de nettoyer ses vignes. Depuix deux ans, un troupeau de moutons prend soin de ses parcelles bio… et il est redoutablement efficace.

    Depuis deux ans, Nathan Muller fait effeuiller ses parcelles bio par un troupeau d’une cinquantaine de moutons. Regardez :

     

    La technique de l’effeuillage permet de débarrasser les feuilles qui entourent les grappes de raisins après la floraison afin de laisser passer le soleil et d’éviter les maladies dues à l’humidité. Les moutons se chargent également de brouter les herbes folles.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    Cette pratique alternative, Nathan Muller l’a découverte lors de vendanges en Nouvelle-Zélande, un pays qui compte 8 fois plus de moutons que d’habitants. Il explique:

    « Ils tondent tout ce qui est liseron, amarante, ils font vraiment un travail qui est précis. »

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    Le travail de ces moutons prendra fin lorsque les raisins auront mûri, afin d’éviter qu’ils ne les mangent.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    Une technique écologique qui mérite d’être largement copiée. L’Alsace est en effet une région française particulièrement touchée par les pesticides dans ses nappes phréatiques.

    Nathan Muller n'est pas le seul en Alsace à utiliser cette technique.

    Sur les hauteurs de Châtenois, au beau milieu des vignes du domaine Bernhard & Reibel, six moutons plutôt rustiques paissent. Pierre Bernhard a opté, cette année, pour cette solution écologique en espérant pouvoir, au printemps prochain, réduire le nombre de passage en machine.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    Sur les hauteurs de Barr, les vendanges sont terminées. Et sur la parcelle très escarpée du pinot gris grand cru Kirchberg, c'est un troupeau de moutons qui s'affaire pour remplacer les tondeuses mécaniques.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    La technique existe sous d'autres formes en Afrique du sud, ce sont des canards qui s'activent dans les vignes.

    Tous les jours, c’est une véritable armée de plus de mille canards coureurs indiens qui envahissent le vignoble de Vergenoegd en Afrique du Sud.Que font ces animaux au milieu des vignes ? Ils sont là pour travailler dans les champs ! Grâce à eux, l’utilisation de pesticides est pratiquement inutile. Explications.

    « La présence des canards permet à nos récoltes de pousser sainement, en réduisant de façon considérable l’utilisation de pesticides. Les canards nettoient littéralement les vignes en mangeant les insectes et les escargots qui sont nuisibles aux grappes. En plus, les canards contribuent à la fertilisation du terrain! »

     

    Cette armée de canards est devenue une attraction touristique. Sur le site du domaine, vous trouvez le programme des parades des canards (Duck Parade) ! Elles se déroulent deux fois par jour et sont ouvertes au public.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    Des moutons pour nettoyer les vignes

     Le domaine produit différents cépages de bonne qualité comme le Merlot, le Cabernet le Syrah et puis il y a un vin qui se nomme le… Running Duck (le canard qui court). Ces canards sont aussi les protagonistes d’une campagne de communication originale et efficace. Un succès sur tous les plans.

    Des moutons pour nettoyer les vignes

    La nature aide la nature. Autrement dit, elle a la capacité de se gérer sans avoir recours à des moyens extérieurs et contre nature comme les solutions chimiques. Il suffit de trouver la bonne idée ou les bons alliés !


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique