• Désidérata

    Reste calme au milieu du bruit et de l’impatience

    et souviens-toi de la paix qui découle du silence.

    Autant que tu le peux, mais sans te renier,
    sois en bons termes avec tout le monde.
    Dis ce que tu penses, clairement, simplement ;
    et écoute les autres,
    même les sots et les ignorants ;
    eux aussi ont quelque chose à dire.

    Évite les gens grossiers et violents ;
    ils ne sont que tourments pour l’esprit.

    Si tu te compares aux autres,
    tu risques de devenir vaniteux ou amer,
    il y aura toujours quelqu’un de plus grand ou de plus petit que toi.
    Sois fier de ce que tu as fait et de ce que tu veux faire.
    Aime ton métier, même s’il est humble ;
    c’est un bien précieux en notre époque trouble.

    Désidérata

    Sois prudent dans tes affaires,
    car on pourrait te jouer de vilains tours.
    Mais que ceci ne te rende pas aveugle à ce qu’il y a de beau ;
    bien des gens luttent pour un idéal et,
    partout sur la Terre, on fait preuve de courage.

    Désidérata

    Sois toi-même, surtout dans tes affections.
    Fuis par-dessus tout le cynisme en amour,
    car il persiste même après avoir desséché ton cœur et désenchanté ton âme.

    Désidérata

    Permets-toi de t’enrichir de l’expérience des ans,
    te défaisant progressivement de tes puérilités.
    Affermis-toi pour faire face aux malheurs de la vie.
    Mais ne te détruis pas par une imagination maladive ;
    bien des peurs prennent naissance dans la fatigue et la solitude.

    Malgré la saine discipline qui s’impose,
    sois bon envers toi-même.
    Tu es un enfant de l’univers,
    tout comme les arbres et les étoiles:
    tu as le droit d’être ici.
    Et même si cela n’est pas clair en toi,
    sois assuré que tout se passe dans l’univers selon ses règles propres.

    Désidérata

    Par conséquent, sois en paix avec ton Dieu,
    quelle que soit en toi son image.
    Et par-delà tes peines et tes aspirations,
    au milieu de la confusion de la vie,
    sois en paix avec ton âme.

    Dis-toi qu’en dépit de ses faussetés, de ses ingratitudes, de ses rêves brisés,
    le monde est tout de même merveilleux.
    Répands la bonne humeur. Et tâche d’être heureux.

    Max Ehrmann, daté de 1927

    « L'ortie une amieMaison de retraite ou Ehpad? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Vendredi 11 Juin à 19:58

    Bonjour Claude 

    Après tant d'années  ce texte n'a pas pris une ride , il est d'actualité . Comme quoi , le monde est un éternel recommencement , ainsi va le monde ..

    bon w.k  gros bisous à tous les deux 

    18
    Vendredi 11 Juin à 04:43

    coucou claude 

    il  est beau  le poème  bien sur que oui 

    passe un bon vendredi

    et

    Afficher l’image source

    la chaleur est la ihihhihihhi

    25 ici  hier 

    gros bisous

    dany

    17
    Jeudi 10 Juin à 16:17

                                  Douce fin de semaine - Bienvenue chez Violette

    Bonjour mes deux amis Claude et Marie,  derrière mon écran je ne vous voit pas mais je pense fort a vous et vous imagine tendrement  tous les deux assis  et regardant un beau film comme des amoureux, dans ce moment là, je me dit que la vie est belle quand même malgré les soucis, gros bisous a vous deux Marie

    16
    Mardi 8 Juin à 10:35

    Très beau texte  de 94 ans et qui prend une dimension plus importante avec notre actualité . On ferait bien de s'en inspirer pour un monde meilleur. Malheureusement nous avons chez nous beaucoup trop de gens violents et grossiers qui pourrissent notre bien être. Je ne suis pas pessimiste oh non tout simplement réaliste.

    Merci Claude bonne journée à tous les deux , toute mon amitié 

    Bertille 

    15
    Mardi 8 Juin à 06:46

    Bonjour Claude

    Tu trouves toujours de merveilleux textes!

    En voilà encore un, plein de sagesse et de bons conseils!

    Si tout le monde vivait ainsi, je crois que la paix règnerait!

    Mais? Voyant le monde actuel, c'est difficile d'y croire, et je ne suis pas pessimiste mais réaliste!

    Merci pour e beau texte

    Gigi

    14
    Mitou
    Mardi 8 Juin à 06:44
    C'était un sage ce poète et ce qui était vrai en 1927 prend encore plus d'importance dans notre vie actuelle.
    Gros bisous et bonne journée
    Mitou
    13
    Lundi 7 Juin à 20:38

    Tout ça est tout à fait vrai et sage, j’adhère complètement.....

    Bonne semaine. Biz. Aline

    12
    Lundi 7 Juin à 20:35

     

    Bonsoir Claude;

    Trop beau ce que tu écris, suivre cette résolution

    et sera un monde meilleur, la séance du jour bien passé et juste 20 minutes,

    bientôt sera la fin ! j'espèreBisou amitié bonne semaine a toi et Marie

    et santé pour vous deux ,

     

     

    prénom

    11
    Lundi 7 Juin à 18:39

    bonsoir Claude que de belles paroles..merci a toi pour ces bons mots...passe une bonne soirée amicalement YVETTE

    10
    Lundi 7 Juin à 16:09

    Une belle philosophie de vie . Un poète que je ne connaissais pas : merci de ce beau partage en ces temps difficiles . Bon après midi à tous deux , ce sera sous le soleil par chez nous ! Pensées amicales ch'tis .

    Nicole

    9
    Lundi 7 Juin à 15:29
    Dédé

    Coucou. Un texte écrit en 1927 mais qui garde toute son actualité...pour l'éternité d'ailleurs Bises alpines.

    8
    Lundi 7 Juin à 12:43

    Bonjour Claude

    Des paroles sages !

    Mais plus faciles a dire qu'a faire , même en essayant de faire au mieux, il y a souvent des incompris et des retombées

    Bon début de semaine, amitié a vous deux 

    Jo

    7
    Lundi 7 Juin à 11:41

    Hello

    merci de ces beaux textes de vie, de solutions de vie, de pensées a bien mediter

    6
    Lundi 7 Juin à 11:39

    Superbe poème.

    Bon lundi Claude.

    Christian

    5
    Lundi 7 Juin à 11:24

    Le poème le plus connu de cet avocat-poète.  Des conseils de vie pour trouver la sérénité. 

    Joli partage Claude 

    Bonne semaine à toi 

    4
    Lundi 7 Juin à 10:17

    Voilà des conseils parfaits, si tout le monde était capable de s'en inspirer...

    Par contre le plus difficile à tenir, c'est "évite les gens grossiers et violents"... parce que ceux-là viennent sans qu'on les invite...

    Bonne journée

    3
    Lundi 7 Juin à 10:07

    Merci Claude  pour cette page 

    J'ai apprécié vraiment ce partage 

    Bises Claude

    2
    Lundi 7 Juin à 09:38

    Bonjour Claude 

    Merveilleux ! beaucoup devrait le lire en ce moment , car je crois que la patience et la tolérance ne fait plus partit du vocabulaire hélas   oui tachons malgré tout d'être  heureux !

    Bonne journée Claude 

    Amitiés sincères 

    Hélène

    1
    Lundi 7 Juin à 09:25

    Bonjour,

    Très beau poème mais je ne retiendrai que la dernière strophe - elle résume tout

    Bonne journée

    bises

    arlette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :