• Des hommes et des ours

    En Europe centrale, la Slovénie est un pays où les hommes et les ours cohabitent en relative harmonie, au beau milieu de lacs, de montagnes et de forêts. La population d’ours y est d’ailleurs en constante augmentation. Tout cela grâce à des efforts de conservation menés depuis près de 90 ans.

    Des hommes et des ours

    En mars 2018, Nicolas Hulot indiquait son souhait de réintroduire deux ours slovènes dans les Pyrénées orientales ; une déclaration qui rendait furieux les bergers locaux pour qui la cohabitation avec les plantigrades s’avère compliquée.

    Pourtant, en Slovénie (leur pays d’origine), ces grands mammifères sont nombreux et parviennent à coexister avec la population, alors qu’ils étaient au bord de l’extinction.

    Regardez :

     

    Miha Mlakar, guide touristique, explique à Brut :

    « Je ne peux pas imaginer les forêts sans les ours. Pour moi, les ours rendent les forêts sauvages et primaires, naturelles comme elles l’étaient il y a des centaines de milliers d’années. Pour moi, les ours sont des gentils animaux. »

    Des hommes et des ours

    La Slovénie est aujourd’hui considérée comme un exemple et fournit même d’autres pays européens, comme la France. Les 8 derniers ours réintroduits dans les Pyrénées avaient grandi dans les montagnes slovènes.

    Des hommes et des ours

    « L’Homme est le seul animal qui rougisse ; c’est d’ailleurs le seul animal qui ait à rougir de quelque chose. » George Bernard Shaw 

    « Gaïa, une maison impriméeLa langue des signes pour les bébés »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Mercredi 21 Novembre 2018 à 10:39

    Oui les ours font partie de l'éco-système de nos forêts, mais en réintroduire en nombre important, je ne suis pas sûre que cela soit une bonne chose...Il ne faut pas oublier que ce sont des fauves, omnivores, qui peuvent aussi bien s'attaquer aux troupeaux qu'aux hommes, et dans certains villages, les gens ont peur...Donc, il faut que l'équilibre soit maintenu pour que ni les uns ni les autres ne soient en danger...Bonne journée et bises

    6
    Mardi 20 Novembre 2018 à 16:24
    la griffe du loup

    il existe aussi des hommes qui sont de vrais ourse ,mardissime

    5
    Mardi 20 Novembre 2018 à 12:01

    Bonjour Claude,

    J'adore la phrase de Georges Bernard Shaw

    Je veux bien qu'on réintroduise l'ours dans nos montagnes mais je n'aimerais pas

    me trouver en face en me baladant

    amitié

    arlette

    4
    Mardi 20 Novembre 2018 à 08:04
    marine D

    Oui, l'homme peut rougir de ses inconséquences, hélas, la montagne sauvage ne lui appartient pas, mais il le croit !

    Bonne journée

    3
    Lundi 19 Novembre 2018 à 09:39

    Bonjour Claude 

    La coexistence semble difficile par chez nous et c'est pareil avec la réintroduction des loups , je suppose qu'il y a des solutions puisque ailleurs on y arrive peut-être un pâturage à l"ancienne" avec bergers et chiens de berger présents auprès des brebis , moutons et autres .

    Amitié

    Nadine 

    2
    Samedi 17 Novembre 2018 à 10:28

    Bonjour Claude

    Certaines routes y sont taguées "Non à l'Ours"  mais ce sont surtout les éleveurs qui sont contre l'Ours dans les Pyrénées, les autres ça ne les dérange pas vraiment, je dirais même pas du tout !

    Je suis souvent allée en haute-montagne, j'y ai dormi sous la guitoune et n'en n'ai jamais vu, bien dommage pour l'apn .... bon quand je dis dommage c'est le voir de loin, hein ! lol ! bien qu' il aurait encore plus peur que moi et s'enfuirait vite !

    Aujourd'hui les troupeaux ne sont plus gardés par le berger, qui lui redescend dans la vallée, au chaud ... tout au plus ce sont des Patous qui restent sur place et veillent .... mais bon ils sont indemnisés si toutefois ils ont une attaque dans le troupeau ... une brebis est certainement plus facile à attraper qu'un Isard pour l'Ours, il faut bien qu'il mange .... c'est la loi de la Nature !!! 

    Je suis abonnée à la NL "Pays de l'Ours" depuis longtemps

    Bon week-end

    1
    Samedi 17 Novembre 2018 à 06:46

    Comment peut-on favoriser la coexistence entre les ours et les hommes? La situation est complexe. L'homme doit cesser de se concevoir comme maitre de la nature.

    Bel article qui suscitera bien des réflexions, je souhaite une longue vie aux ours en espérant que les bergers trouveront des solutions ( qui existe déjà! ) moins radicales pour le vivre ensemble en harmonie avec la nature.

    Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :