•  Empilez 3 à 10 livres pour former un poème : l’étonnant défi "Tranches poétiques".

    Création ludique gratuite

    Drôle et surprenant, ce défi vous propose d'empiler des livres et de former le meilleur des poèmes avec leurs titres. Essayez, le résultat en vaut la peine.

    L’heure est à l’imagination avec cet étonnant défi littéraire. Munissez-vous des meilleurs livres de votre bibliothèque, rassemblez-les et formez grâce à leurs titres le plus surprenant, amusant et intelligent des poèmes. 

    Création ludique gratuite

    Le confinement est une période propice à la créativité. La preuve avec « Tranches poétiques », un défi destiné aux bibliothécaires, libraires, lecteurs et joueurs avides de challenge en tout genre.

    Création ludique gratuite

    Le principe est simple : rassemblez entre 3 et 10 livres, choisissez les titres les plus pertinents et empilez-les afin de former un seul et unique poème.

    Création ludique gratuite

    Évidemment, les différents titres choisis doivent concorder au mieux. Là est toute la difficulté de l’exercice.

    Quelques exemples :

    Création ludique gratuite

    Création ludique gratuite

    Création ludique gratuite

    « Tranches poétiques » est un défi tout droit venu d’Angleterre et plus connu sous le nom « book spine poetry contest« . Pour participer à ce concours littéraire, il suffit d’envoyer une photo de son poème insolite à l’équipe Improbables Librairies, Improbables Bibliothèques.

    Création ludique gratuite

     

    Alors, tous à vos livres.


    37 commentaires
  • Elle crée une bibliothèque mondiale des couleurs naturelles.

    Du jaune, du rouge, du bleu, du vert ou du violet... Dans cette sublime bibliothèque mondiale des pigments naturels, l'ocre révèle toutes ses teintes.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Dans sa bibliothèque multicolore, Heidi Gustafson collecte des pigments naturels issus de l’ocre, venus du monde entier. Des échantillons superbes et précieux qu’elle partage sur son compte Instagram et dans son fonds d’archives baptisé Early Future Ochre.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Lorsque elle ne se rend pas elle-même sur place, armée de son petit aimant et d’un couteau pour collecter le précieux pigment le long des stries de parois rocheuses, formées des centaines de milliers d’années auparavant, ce sont des archéologues, des scientifiques et des créatifs du monde entier qui lui font parvenir leurs échantillons.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    L’ocre est une roche ferrique composée d’argile pure colorée par un pigment d’origine minérale. Réduits en poudre, les pigments peuvent aussi bien servir à la peinture qu’à la médecine. Sur les étagères de sa bibliothèque on peut admirer toute la richesse de ses teintes, l’une des gammes naturelles les plus variées au monde. On y découvre des jaunes chauds, des rouges et des bruns profonds mais aussi des couleurs plus inattendues comme la lavande, le bleu marine ou le vert.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Dans sa bibliothèque, l’artiste passionnée répertorie plus de 550 nuances, venues des États-Unis, de Zambie, d’Amazonie, de Russie ou de Nouvelle-Zélande. Des archives en perpétuelle croissance grâce à la dimension collaborative du projet Early Future Ochre qu’elle a lancé en 2017.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Dans son studio, l’artiste et chercheuse basée dans l’état de Washington récolte, traite et catalogue les échantillons de minéraux naturels. Chacun est broyé en poudre et placé dans un tube étiqueté et numéroté, puis, dans un cahier, l’artiste indique l’origine de l’ocre, l’identité de la personne qui l’a obtenue ou collectée et renseigne les utilisations historiques ou contemporaines de son utilisation.

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Passionnée, Heidi Gustafson voit au delà de l’esthétique, s’attardant sur les propriétés  spirituelles et scientifiques des pigments. Interrogée par le site Clossal, elle explique :

    « plus important encore, je construis une relation avec les matériaux. (…) J’essaie de comprendre leurs comportements uniques, les communautés microbiennes qu’ils hébergent et soutiennent, leur gamme de tons, leurs utilisations historiques et de nombreuses autres fonctionnalités.»

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Bibliothèque mondiale des couleurs naturelles

    Sublime, non ?

     


    42 commentaires
  • Avec ce projet loufoque, cette américaine donne une seconde vie à l'arbre mort qui trônait au fond de son jardin. Une mini bibliothèque adorable !

    Seconde vie pour un arbre mort

    Le 10 décembre dernier, Sharalee Armitage Howard, une habitante de Coeur d’Alene, une ville de 40 000 habitants dans l’Idaho aux Etats-Unis, partageait  son nouveau projet via sa page Facebook.

    Seconde vie pour un arbre mort

    Une mini bibliothèque nichée dans le tronc d’un arbre centenaire en bas de chez elle. Aussi magique que la maison de Peter Pan, l’initiative de l’artiste locale et employée de la bibliothèque municipale a reçu un accueil des plus chaleureux sur internet.

    Seconde vie pour un arbre mort

    Pas moins de 100 000 partages sur le réseau social ! Il faut dire qu’avec ses petites marches de travers, son lampadaire et son toit de guingois, la minuscule bibliothèque gratuite ne manque pas de charme.

    Seconde vie pour un arbre mort

    Le concept consiste à y déposer un livre déjà lu et à en prendre un autre en échange. L’objectif : faire circuler le savoir et la culture tout en créant du lien dans un quartier.

    Seconde vie pour un arbre mort

    De plus en plus répandues, ces micro bibliothèques s’organisent même en réseau aux Etats-Unis et sont recensées par l’association Little Free Library (Petite Bibliothèque Gratuite).

    Seconde vie pour un arbre mort

    Pour Sharalee, il s’agit également d'employer l’art « pour faire du monde un lieu plus agréable à vivre. » Perfectionniste, elle ne manque pas de rappeler que le projet n’est pas encore abouti puisqu’elle compte bien, au printemps, recouvrir la terre encore apparente de joyeuses plantes vivaces.

    Seconde vie pour un arbre mort

    Une bibliothèque aussi féerique, n’est-ce pas la meilleure incitation à la lecture !?


    51 commentaires
  • Créatifs, inspirés et talentueux, les membres du groupe Les Fo'Plafonds rencontrent ces jours-ci un succès gigantesque avec leur reprise de "Misirlou".

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Quand les instruments de musique sont exclusivement remplacés par la créativité, le talent et la folie, ça peut donner des résultats pour le moins joyeux, spectaculaires et bluffants. Démonstration avec cette reprise hallucinante du titre phare de Pulp Fiction. Elle est en train de faire un énorme carton sur internet… et c’est loin d’être volé !

    En moins de deux semaines, la vidéo de Fo'Plafonds, un groupe originaire de Cholet, a déjà été visionnée plus de 4 millions de fois. Et le raz-de-marée n’est pas près de s’arrêter. Il faut dire que leur reprise de Misirlou (c’est le nom de la chanson en question) est pour le moins décapante.

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Ici, ni piano, ni guitare, ni cuivres ni rien du tout. Juste des instruments faits de bric et de broc à partir de canettes en verre, de gonfleurs, de débouche-évier et même d’une plancha en pleine action…

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Compte tenu de cet attirail, on aurait pu s’attendre à une reprise amusante mais brouillonne. Mais pas du tout. Le résultat, en plus d’être original, est léché, millimétré et sonne merveilleusement bien à l’oreille.

    D’où, probablement, la viralité du clip qui en résulte. Un phénomène qui dépasse déjà les frontières hexagonales. Fabrice, l’un des sept membres du groupe, cité par Ouest France:

    « On a même des commentaires en russe. »

    Julien, autre musicien des Fo’Plafonds, s’étonne lui aussi :

    « Un couple nous a écrit pour savoir si on pouvait faire un concert à son mariage à Saint-Tropez en 2021. »

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Compte tenu de cet engouement soudain, le groupe, qui existe depuis dix ans, a fait appel à une boîte de production capable de gérer l’avalanche de sollicitations.

    Et ce n’est sûrement qu’un début.


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique