• Créatifs, inspirés et talentueux, les membres du groupe Les Fo'Plafonds rencontrent ces jours-ci un succès gigantesque avec leur reprise de "Misirlou".

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Quand les instruments de musique sont exclusivement remplacés par la créativité, le talent et la folie, ça peut donner des résultats pour le moins joyeux, spectaculaires et bluffants. Démonstration avec cette reprise hallucinante du titre phare de Pulp Fiction. Elle est en train de faire un énorme carton sur internet… et c’est loin d’être volé !

    En moins de deux semaines, la vidéo de Fo'Plafonds, un groupe originaire de Cholet, a déjà été visionnée plus de 4 millions de fois. Et le raz-de-marée n’est pas près de s’arrêter. Il faut dire que leur reprise de Misirlou (c’est le nom de la chanson en question) est pour le moins décapante.

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Ici, ni piano, ni guitare, ni cuivres ni rien du tout. Juste des instruments faits de bric et de broc à partir de canettes en verre, de gonfleurs, de débouche-évier et même d’une plancha en pleine action…

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Compte tenu de cet attirail, on aurait pu s’attendre à une reprise amusante mais brouillonne. Mais pas du tout. Le résultat, en plus d’être original, est léché, millimétré et sonne merveilleusement bien à l’oreille.

    D’où, probablement, la viralité du clip qui en résulte. Un phénomène qui dépasse déjà les frontières hexagonales. Fabrice, l’un des sept membres du groupe, cité par Ouest France:

    « On a même des commentaires en russe. »

    Julien, autre musicien des Fo’Plafonds, s’étonne lui aussi :

    « Un couple nous a écrit pour savoir si on pouvait faire un concert à son mariage à Saint-Tropez en 2021. »

    Pulp Fiction, reprise déjantée

    Compte tenu de cet engouement soudain, le groupe, qui existe depuis dix ans, a fait appel à une boîte de production capable de gérer l’avalanche de sollicitations.

    Et ce n’est sûrement qu’un début.


    40 commentaires
  • Pour redonner au Tube Citroën ses lettres de noblesse, cet ébéniste a choisi d'en construire une réplique avec le plus noble des matériaux 

    Travail d'un passionné

    Le génial ébéniste Tourageau, passionné de vieilles voitures, a encore frappé ! Après avoir construit un modèle unique de 2CV en bois, en 2017, c’est à un autre classique de la marque aux chevrons que Michel Robillard s’attaque : le Tube Citroën.

    Travail d'un passionné

    Depuis qu’il a 14 ans, Michel Robillard travaille le bois avec passion et talent. Une de ses réalisations avait d'ailleurs fait le buzz il y a deux ans de cela : un modèle grandeur nature d’une 2CV, réalisée à partir de bois de poirier, de merisier, de pommier, de noyer et d’orme et équipée pour sillonner les routes de Loches où il vit, en Indre-et-Loire.

    Travail d'un passionné

    Depuis ce succès, l’ancien ébéniste n’a pas chômé et s’est lancé un défi de plus grande taille encore : construire un Tube, le mythique utilitaire des années 1950 aux parois de tôle.

    Travail d'un passionné

    Un défi de taille pour l’artisan aux doigts d’or et un hommage aussi, confie-t-il aux caméras de France 3:

    « Je me suis dit que j’avais encore assez de temps, donc je me suis dit que j’allais construire une camionnette, on va passer à l’échelle supérieure. (…)  C’est un camion qui sera construit en mémoire de Victor Lanoux dans Louis la Brocante. »

    Le bijou en question devrait être achevé d’ici deux ans. On a hâte de voir le résultat !

    Travail d'un passionné


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique